Dirofilariose chez le chien : symptômes et traitement

dirofilariose chien

La dirofilariose chez le chien est une maladie grave qui est causée par un parasite. C’est une maladie grave qui mérite d’être analysée. Cet article vous donne tous les détails au sujet de cette maladie.

Qu’est-ce que la dirofilariose chez le chien?

Cette maladie s’attaque essentiellement au poumon du chien lorsque les vers entrent dans les artères pulmonaires du chien. Une fois dans les artères, le vers responsable de la maladie (le Dirofilaria immitis) va infecter le lieu et provoquer des inflammations qui peuvent très vite s’aggraver. La dirofilariose est une maladie très peu connue qui pourtant peut entrainer rapidement la mort du chien si rien n’est fait pour traiter l’infection.

Si votre chien est attaqué par ce ver, le cœur peut très vite être infecté. On parle alors de dirofilariose cardiopulmonaire. Peu importe l’endroit où vous vous trouvez, en zone tropicale ou dans des climats tempérés, votre chien peut en être victime.

Comment le chien peut-il attraper la dirofilariose cardiopulmonaire ?

Si vous habitez le sud de la France et tout autour du Bassin méditerranéen, sachez que cette zone fait partie des zones les plus touchées selon le vétérinaire Elisabeth Tané, vétérinaire.

Le ver peut se transmettre à l’animal par la piqûre de moustique infecté par ce ver. Une fois que la larve pénètre sous la peau de l’animal, elle va continuer son trajet jusqu’au cœur et attendre d’être mature pour se loger dans les artères pulmonaires. Une fois au niveau des artères, le cœur ne pourra plus fonctionner normalement et certaines veines peuvent même être obstruées.

Il est aussi important de savoir que c’est pendant la période des moustiques (entre Mars et Octobre) que les chiens sont les plus exposés et peuvent être infectés par le Dirofilaria immitis, c’est donc la période où vous devez protéger le plus votre animal.

Quels sont les symptômes de la dirofilariose ?

Vu la gravité de la maladie, il est important que la présence de vers soit très vite détectée afin qu’un traitement soit administré à l’animal. Si votre chien souffre de dirofilariose, vous allez remarquer les symptômes suivants :

  • Difficultés lorsqu’il fournit un peu d’effort ;
  • Perte de poids ;
  • Jaunisse et toux ;
  • Saignements et gonflement du foie ;
  • Insuffisance cardiaque droite ;
  • Fonte musculaire, épanchement abdominal et parfois thoracique ;
  • Muqueuses du chien qui devient pâle ;
  • Urines sombres (hémoglobinurie).

Ces symptômes précités peuvent apparaitre très lentement et le chien va manifester la maladie des années après avoir été piqué. Le fait est que c’est la multiplication du nombre des vers dans le corps du chien qui fait que les malaises apparaissent, et si les vers atteignent l’âge adulte ils peuvent mourir et former des caillots au niveau des artères, ce qui va entrainer le décès subit de votre animal.

Comment diagnostiquer la dirofilariose chez le chien ?

Tous ces symptômes doivent vous alerter et vous pousser à consulter rapidement un vétérinaire. Le diagnostic de la maladie se fait par des analyses sanguines, par des tests biochimiques et sérologiques, par des radiologies pulmonaires ainsi que par des échocardiographies.

Pour que ces tests détectent la présence de vers, il faut qu’ils se fassent environ 7 mois après que le chien ait été piqué par un moustique infecté.

Ainsi donc, il est recommandé de ne pas attendre l’apparition de signes avant de faire ausculter votre animal. Au contraire, n’hésitez pas à contacter un vétérinaire si vous avez récemment effectué un voyage dans une zone à risque où le chien aurait pu être piqué par un moustique infecté.

Si la maladie est diagnostiquée rapidement, le chien pourra rapidement être traité.

Quel traitement pour lutter contre la dirofilariose ?

Si la maladie n’est pas trop développée, le vétérinaire procédera à des injections intramusculaires de mélarsomine (Immiticide ND) afin de détruire à la fois les vers adultes et les larves.

En plus des injections, il se peut que le vétérinaire fasse un traitement microfilaricide adulticide quatre semaines après le premier traitement pour une guérison complète de la maladie.

Le vétérinaire peut aussi prescrire :

  • Des antibiotiques ;
  • Procéder à une administration médicamenteuse ;
  • Des anti-inflammatoires ;
  • Une chirurgie si les artères sont bouchées.

Tous ces traitements sont assez couteux et sont efficaces lorsque la maladie n’est pas à un stade avancé. Le mieux pour votre animal est de prévenir la maladie en le protégeant et en appliquant les conseils décrits dans le paragraphe qui suit.

Comment prévenir la maladie ?

Le plus simple pour vous serait de vermifuger votre animal le plus souvent, surtout si vous venez de zones à risques. Si vous prévoyez aussi faire un voyage dans les mois qui viennent dans des zones dangereuses, il est préférable d’avoir en votre possession de quoi vermifuger votre chien avant et après votre départ. Demandez conseil auprès d’un vétérinaire afin d’avoir un médicament préventif sous forme de comprimés. Vous pourrez le donner à votre animal avant de partir en vacances, surtout si votre destination est les zones méditerranéennes ou dans les zones tropicales. Une fois de retour, vous aurez aussi à faire suivre un autre traitement à votre chien.

Voici certains conseils qui peuvent vous permettre de protéger au mieux votre animal :

  • Évitez de fréquenter les lieux dangereux tels que les marais ou les eaux stagnantes. Ces endroits sont les lieux privilégiés des moustiques.
  • Si vous habitez dans une zone de moustiques, nous vous recommandons d’équiper vos fenêtres de moustiquaires ;
  • Il est aussi préférable de ne pas faire promener votre chien une fois la nuit tombée ;
  • Si vous habitez dans une zone à risque, faites dormir votre chien dans la maison et non à l’air libre, ou protégez aussi sa niche ou sa cabane si celle-ci est dehors ;
  • Certains produits antimoustiques peuvent aussi être mis sur le chien pour éloigner de lui les moustiques.

Nous vous conseillons de ne pas voyager avec votre chien dans une zone à risque s’il n’a pas encore atteint sa maturité. Il est préférable d’attendre que son système immunitaire soit assez solide. Dans tous les cas, prenez conseil auprès d’un vétérinaire pour vous assurer de l’état de santé de votre chien.

--Publicité--