Quels sont les signes de grossesse chez la chienne ?

grossesse chienne

Si votre chienne n’est pas stérilisée, il est important que vous sachiez reconnaitre ses périodes de gestation. En effet, les signes de grossesse chez la chienne sont parfois très rares et peuvent apparaître tardivement. Si vous ne prêtez pas attention à la santé de votre chienne, vous risquez d’être surpris par l’arrivée des chiots et vous risquez de laisser votre chienne passer une gestation difficile. Nous vous donnons dans cet article les indices qui vous aideront à détecter le début d’une gestation chez votre chienne.

Le cycle sexuel de la chienne en bref

La chienne a une vie sexuelle qui se scinde en deux temps au cours d’une année. Pour la plupart des femelles, elles entrent en chaleur en moyenne deux fois dans l’année, des chaleurs qui peuvent durer pendant 3 semaines.

Une fois que votre chienne entre en chaleur, la période d’ovulation arrive environ une dizaine de jours après le début des premiers écoulements sanguins.

L’entrée en chaleur se fait avec la phase pro-œstrus qui est marquée par une sécrétion d’œstradiol qui va provoquer une dilatation du vagin et de la vulve ainsi qu’un développement de l’utérus. Des pertes sanguinolentes peuvent aussi apparaître en petites ou en grandes quantités.

Ensuite vient la phase d’œstrus qui est la phase de l’ovulation à proprement dit. Les ovaires de la chienne libérèrent des ovocytes primaires qui, une fois matures seront fécondables pendant encore 48 heures minimum. Si une saillie a lieu durant cette période, il y a de fortes chances qu’il y ait fécondation.

Une fois qu’il y a fécondation, il se peut que le début de la grossesse passe inaperçu pour vous en tant que propriétaire. Toutefois, il existe certains signes qui peuvent vous indiquer que votre chienne a démarré une période de gestation.

Comment détecter une grossesse durant le premier mois de gestation ?

Si vous avez remarqué que votre chienne est entrée en chaleur et qu’elle a été approchée par un ou plusieurs mâles, ou si vous avez vous-même organisé la saillie, vous pouvez vérifier s’il y a eu fécondation en utilisant les techniques suivantes : une échographie, les palpations ou la prise de sang.

L’échographie

Une fois chez le vétérinaire, ce dernier pourra, à l’aide de son échographe vérifier la présence de fœtus déjà dès la 3ème semaine de gestation. C’est une technique assez fiable qui vous permet de confirmer ou d’infirmer la grossesse de la chienne déjà dès le premier mois de grossesse et qui coute environ 150 euros en fonction du vétérinaire et de la région dans laquelle vous êtes situés.

Pour faire simple, l’échographie permet de visualiser les ampoules fœtales à partir du 18e jour de gestation ; et de visualiser les battements cardiaques au 28e jour de gestation.

Limite de l’échographie : Même si l’échographie peut se faire pendant le premier mois de grossesse, le vétérinaire aura quand même du mal à voir avec précision le nombre des petits, surtout s’il a affaire à une grande portée.

La prise de sang

À partir de la 25ème semaine de gestation, le corps de la chienne relâche une hormone qui est spécifique à la chienne gestante. La présence de cette hormone peut être détectée par un test sanguin. Si les résultats du test montrent que cette hormone se retrouve dans le sang de la chienne, cela révèlera que votre chien est dans un début de grossesse. C’est un test qui est proche du test sanguin appliqué aux femmes enceintes dès les premières semaines de grossesse. Il est assez fiable pour détecter la présence de fœtus à cause de l’hormone que le corps dégage. Ce test coute environ 70 euros chez la plupart des vétérinaires. N’hésitez pas à recourir à cette technique pour éclaircir vos idées au sujet de la gestation de votre chienne.

Votre chien est un membre à part entière de la famille ! Alors avez-vous pensé à l’assurer ?

Un chien est un compagnon fidèle qui fait partie de la famille et qui partage avec elle, ses joies et ses peines. Comme chaque membre de votre famille, un chien mérite d’être assuré et avoir une protection à part entière face aux accidents et aux maladies. C’est le moment de penser à le souscrire à une assurance.

Recevez gratuitement une comparaison des assurances pour chien

La palpation abdominale

Cette technique consiste à palper le ventre de la chienne afin de détecter si possible un renflement de son utérus. Cette technique n’est pas toujours efficace et il arrive que certaines chiennes refusent de se faire palper le ventre. Si vous remarquez que votre chienne est nerveuse, nous vous conseillons d’opter pour une autre méthode parmi celles citées ci-dessus.

Que faire si la chienne a déjà dépassé le premier mois de grossesse ?

Même si votre chienne a déjà dépassé son premier mois de gestation, vous pouvez quand même le détecter, un peu plus rapidement d’ailleurs en vous servant de la radiographie ou en observant les changements qui s’opèrent dans le corps de la chienne à ce moment.

La radiographie

Si votre chien a dépassé les 40 jours, une radiographie peut très bien montrer les chiots. Cette technique peut être dangereuse si les chiots ne sont pas encore ossifiés (s’ils n’ont pas encore dépassé les 40 jours.) Une fois le 45ème jour atteint vous pouvez à l’aide de rayons x visualiser les squelettes des chiots.

Les changements physiques

Une fois le deuxième mois de grossesse entamé, il se peut que le corps de la chienne commence à se modifier. Vous observerez alors une augmentation de l’appétit, ou un gonflement du ventre.

L’augmentation de la taille des mamelles n’intervient que quelques jours avant la mise bas.

Toutefois, il est bon de savoir que les changements physiques ne sont pas fiables, car, non seulement ils peuvent apparaitre plus tard, mais ils peuvent aussi être le résultat de certaines maladies telles que les tumeurs.

Une fois que vous avez découvert que votre chienne est enceinte, c’est le moment de réagir.

Comment s’adapter à la grossesse de la chienne ?

Une chienne gestante a besoin de beaucoup de soin et d’attention pour se garder en bonne santé et pour assurer la bonne santé des petits qu’elle porte. Nous vous conseillons de demander conseil auprès d’un vétérinaire afin de pouvoir nourrir et prendre soin de la chienne convenablement.

L’alimentation de la chienne doit être équilibrée, riche en nutriments et en protéines afin que la chienne ne souffre pas de carence et que les chiots se développent en toute sérénité dans son sein.

Il est aussi important de commencer à préparer la venue des chiots, une fois que vous avez le nombre exact des chiots que vous allez accueillir. Prenez le temps de vous ravitailler en lait adapté pour chiot et prévoyez des biberons ainsi que du lait artificiel, au cas où le lait maternel de la chienne n’est pas suffisant pour les chiots.