Leptospirose du chien : symptômes, causes et traitement

Leptospirose chien

Parmi les maladies graves que le chien peut contracter au cours de sa vie, il y a la leptospirose. Retrouvez dans cet article les causes, symptômes et moyens de traitement de la maladie chez le chien.

Qu’est-ce que la leptospirose du chien et comment se contracte-t-elle ?

Faisant partie des maladies gravent, la leptospirose est une maladie qui peut aussi se transmettre à l’être humain. La bactérie responsable de cette infection est appelée Leptospira et fait partie de l’ordre des spirochètes. Elle se retrouve en général chez les rats qui sont les animaux les plus porteurs de la bactérie. Même si ceux-ci ne présentent aucun symptôme, les bactéries infectieuses sont en général stockées dans les reins et vont donc être évacuées à chaque fois dans les urines.

Quelles sont les causes de la Leptospirose du chien?

Ces rongeurs ont l’habitude d’uriner dans les cours d’eau ou les étangs. En effet, ils rejettent les germes de la bactérie dans leurs urines et contaminent alors tous les cours d’eau qui se trouvent sur leur passage. Une fois que votre chien s’abreuve à un cours d’eau infecté, il va être contaminé par la bactérie. Il peut aussi être contaminé soit par voie cutanée dans le cas où il se fait blesser ou mordre par un rat.

En urinant dans ces étangs, la bactérie peut survivre dans cette eau durant environ deux ans. Si votre chien est à proximité et qu’il a l’habitude de s’y désaltérer, il va en être infecté.

Si l’étang d’eau infecté se trouve aussi auprès de terres agricoles, les produits qui y germeront seront infectés par la bactérie et la maladie se transmettra donc à tous les consommateurs de ces cultures.

Même si en France les cas de leptospirose humaine sont rares, il arrive que la maladie surprenne les consommateurs, surtout ceux qui exercent les professions à risques telles que les agriculteurs, les égoutiers, les pisciculteurs ou encore les éboueurs. En effet, ces professions sont plus exposées à entrer en contact avec des eaux infectées ou des produits (fruits ou légumes) infectés par la leptospirose. Il est important de bien se protéger si vous exercez dans un de ces métiers dangereux.

Peu importe la race de votre chien, sachez que tous les chiens sont exposés à cette maladie. Encore plus si vous vivez en campagne et que votre Toutou a l’occasion de rencontrer des rats plus souvent. Il se peut qu’il en soit très vite infecté. Voilà pourquoi il est nécessaire de prendre de bonne précaution afin de préserver au mieux sa santé.

Comment se manifeste la leptospirose chez le chien ?

Comment la bactérie arrive-t-elle dans le sang du chien ?

Il est bon de savoir que le Leptospira est d’une grande mobilité à cause de son appareil locomoteur interne et sa structure hélicoïdale. Ainsi, une fois dans l’organisme, il peut très vite se faufiler à travers les microfissures cutanées pour atteindre la circulation sanguine.

Une fois dans le sang, la bactérie responsable de la Leptospirose se multiplie rapidement une. Avec cette multiplication, elle va très vite atteindre les organes vitaux du chien tels que le cerveau, le foie, la rate ou encore les reins.

Vous remarquerez certains signes après quelques jours tels que la fièvre, des douleurs musculaires ou des douleurs au niveau de la tête.

Votre chien aura alors de moins en moins envie de se tenir sur ses pattes et pourra se mettre à trembloter à cause des douleurs au niveau des muscles.

Dans le cas où le chien n’est pas soulagé rapidement, la maladie va se compliquer et d’autres signes plus graves peuvent apparaitre :

  • Une hépatite avec ictère (jaunisse) .
  • Des vomissements, avec parfois apparition de traces de sang.
  • Des troubles de la coagulation.
  • Des troubles cardiaques : Votre chien ressentira alors des douleurs dans la poitrine et son rythme cardiaque deviendra anormal.
  • Une défaillance du cerveau : votre chien aura parfois des troubles de la conscience.
  • Des diarrhées parfois hémorragiques.
  • Une insuffisance rénale.
  • Une soif constante poussant l’animal à toujours chercher à boire.

Il arrive aussi que la bactérie s’attaque aux reins de l’animal, réduisant ainsi l’urine jusqu’à disparition totale.

À ce stade de la maladie, le chien peut très vite succomber, surtout s’il est âgé ou s’il n’a pas fini sa croissance.

Si vous remarquez les premiers signes de la maladie, nous vous recommandons de faire ausculter votre animal au plus vite.

Traitements et prévention de la leptospirose du chien

Il n’existe en ce moment pas de traitement pour lutter contre la Leptospirose. Le seul moyen qu’ont les vétérinaires pour soulager les animaux est de pouvoir prescrire des antibiotiques qui ont pour mission de limiter les effets des symptômes dans le corps du chien. Ainsi des médicaments tels que les anti-vomitifs, les antidiarrhéiques et les médicaments diurétiques seront prescrits au chien infecté.

Dans le cas où votre animal est trop infecté, une hospitalisation sera obligatoire pour lui administrer des soins intensifs.

Toutefois, nous conseillons de miser sur la prévention, surtout si vous êtes dans une zone à risque afin de mieux préserver la santé de votre chien.

Quelques conseils pour prévenir la maladie.

La vaccination : Dès la naissance, il existe un vaccin qui doit être injecté à l’animal dès la 8ème semaine. Une autre injection devra lui être faite 3 semaines plus tard. Passé ce délai, vous n’aurez qu’à faire des rappels de ce vaccin afin d’assurer la couverture médicale de l’animal tout au long de sa vie.

Toutefois, selon les spécialistes, il est recommandé que vous fassiez un rappel du vaccin deux fois dans l’année si vous habitez dans une zone à risque.

Savoir diriger votre chien durant les promenades : Si vous avez l’habitude de vous promener dans des zones où il y a beaucoup de cours d’eau susceptibles d’être infectés, ne permettez pas à votre chien d’en boire à tout arrêt. Au contraire, promenez-vous avec une gourde pour chien avec laquelle vous pourrez le désaltérer à tout moment.

Faitre attention aux fruits et légumes de votre région : Pour vous protéger aussi, il est recommandé de bien laver les fruits et légumes que vous consommez, surtout les mûres sauvages qu’on ramasse parfois dans les forêts. Ces fruits peuvent facilement être infectés par la bactérie si un cours d’eau infecté passe à proximité.

--Publicité--