Maladie de Lyme chez le chien : symptômes et traitement

Lyme chien

L’une des maladies dangereuses dont il faut préserver le chien est la maladie de Lyme. Comment reconnaître la maladie chez le chien et quels sont les traitements et les moyens de prévention? Cet article vous donne tous les détails.

Qu’est-ce que la maladie de Lyme chez le chien ?

C’est une maladie causée par une bactérie appelée Borrelia burgdorferi et qui affecte plusieurs organes de l’animal une fois qu’elle s’insère dans son organisme.

La maladie de Lyme est très dangereuse car elle peut se transmettre de l’animal à l’être humain (maladie zoonose). Ainsi dit, un chien affecté peut très vite infecter ses propriétaires.

Les tiques porteuses de la bactérie sont les tiques de bois appartenant à la famille des Ixodes ricinus. Une fois que l’une de ces tiques mord le chien et se met à se nourrir de son sang, elle lui transmet en même temps la bactérie responsable de la maladie. Si la tique n’est pas retirée de la peau du chien dans l’espace de 24 ou 48 heures, votre chien ne pourra pas échapper à la maladie.

En France, les parties les plus touchées par la présence de ces tiques sont le Nord et l’Est et les zones forestières. C’est durant l’automne et le printemps qu’apparaissent la plupart des tiques porteuses de la bactérie qui provoque la maladie de lyme.

À quels signes reconnaître la maladie de Lyme chez le chien ?

Si votre chien a été infecté par la bactérie responsable de la maladie, il se peut qu’il développe les premiers signes de la maladie quelques semaines ou même quelques mois après la piqure de la tique. Les signes les plus connus de la manifestation de la maladie de Lyme sont :

  • Une fièvre accompagnée d’une grande fatigue physique,
  • Des douleurs musculaires et articulaires,
  • Une difficulté à se déplacer ou tremblements des membres.

Si vous êtes dans la période où les tiques apparaissent le plus et que votre chien présente ces signes, n’attendez pas avant de le faire ausculter par un vétérinaire. En effet, il se peut qu’après ces signes il semble aller mieux, vous laissant croire qu’il n’est pas malade du tout. Mais, sans que vous ne le sachiez, son état pourra s’aggraver quelques semaines plus tard.

Nous vous recommandons alors de privilégier des consultations chez le vétérinaire si votre chien présente l’un des symptômes précités.

Si la maladie n’est pas vite détectée et qu’elle se développe chez le chien, d’autres signes plus graves apparaitront comme des troubles cardiaques, des problèmes cutanés, ou des troubles du système nerveux.

Si vous attendez longtemps avant de faire ausculter votre animal, son état peut encore s’aggraver et le faire succomber.

Comment diagnostiquer la maladie de Lyme chez le chien ?

Plusieurs tests médicaux permettent de confirmer la présence de la bactérie dans le corps du chien. Toutefois, il est parfois difficile de penser à l’éventualité de la bactérie responsable de la maladie de lyme si le chien vit dans des conditions plutôt saines ou il n’y a pas la présence de tiques. Toutefois, afin de donner un verdict plus concret, le vétérinaire va procéder par la recherche d’anticorps ou par ponction articulaire pour trouver la cause principale des symptômes.

Si le chien par contre vit dans un environnement infesté par les tiques, la présence de tiques sera un premier indice pour confirmer la présence de la bactérie responsable de la maladie. Deux prises de sang espacées de 2 semaines peuvent aussi être analysées afin de confirmer le diagnostic et le développement de la bactérie dans l’organisme du chien. Une fois que la maladie est détectée, il faut passer au traitement.

Les possibles traitements contre la maladie de Lyme

Une fois que la maladie est détectée, certains antibiotiques et antiinflammatoires vont être prescrits pour lutter contre les effets de la maladie dans l’organisme de l’animal.

Des traitements contre les tiques et contre les parasites pourront aussi être prescrits afin de traiter l’environnement du chien. Il ne suffit pas de traiter uniquement son organisme en le laissant dans un environnement infesté de tiques qui pourrait le contaminer à nouveau. Au contraire, prenez le temps de nettoyer de fond en comble le panier, les couvertures et tout l’environnement de l’animal afin d’éradiquer tous les parasites pouvant l’infecter.

Moyen de prévention de la maladie de Lyme

Voici des conseils pour vous aider à préserver votre chien et à prévenir toute forme d’infection :

  • Évitez de vous rendre dans les zones à risques durant le printemps ou en automne ;
  • Munissez-vous de produit anti-tiques que vous allez pulvériser sur votre chien dans le cas où vous êtes dans une zone à risque afin d’éloigner les tiques de son pelage. Toutefois, nous vous conseillons de suivre les indications qui vous seront données par le vétérinaire afin de ne pas utiliser un produit qui serait dangereux pour l’animal en fonction de son âge et de sa race.
  • Checkez le plus souvent le pelage de votre chien afin de retirer les tiques, surtout après les promenades dans les bois ou dans la forêt. Faites tout de même attention à ne pas laisser la tête des tiques sous la peau du chien. Retirez la tique avec délicatesse à l’aide d’un crochet que vous pourrez avoir chez un vétérinaire.
  • Prenez soin de garder le carnet de vaccination de votre animal à jour. Une fois vacciné, son organisme pourra mieux lutter contre toute forme d’infection y compris celle de la maladie de lyme. En France, la primo-vaccination peut se faire à 12 semaines. Ensuite, la deuxième injection doit avoir lieu environ 5 semaines plus tard. Il faudra faire des rappels du vaccin chaque année, plus précisément avant l’automne ou le printemps.

Pour terminer, disons que la maladie de lyme est une maladie infectieuse dangereuse pour le chien ainsi que pour vous en tant que propriétaires. Nous vous recommandons donc de prendre toutes les prédispositions afin de ne pas exposer votre animal et afin de le préserver au maximum. Si par malheur il se fait piquer et contaminer par une tique infectée, veillez sur votre état de santé à vous en lui administrant ses médicaments. Prenez soin de toujours bien vous laver les mains après avoir touché le chien malade afin de ne pas être contaminé.

--Publicité--