L’insuffisance cardiaque chez le chien : symptômes et traitement

insuffisance cardiaque chien

Saviez-vous que durant la vie de votre chien, il peut aussi souffrir d’insuffisance cardiaque ? Cet article met en exergue les différentes causes qui peuvent entrainer une insuffisance cardiaque. Vous y trouverez aussi les signes qui vous permettront de vite reconnaitre la maladie ainsi que les méthodes de traitements et de prévention existants.

Quand parle-t-on d’insuffisance cardiaque chez le chien ?

On parle d’insuffisance cardiaque lorsqu’il y a défaillance au niveau de l’activité du cœur. Lorsqu’on analyse l’anatomie du chien, on constate que le cœur est situé entre deux sortes de boucles (à gauche et à droite) qui reçoivent le sang qui est pompé du cœur pour ensuite le dispatcher dans tout le corps.

Si c’est le côté gauche du cœur qui est défaillant, il y aura une stase de sang qui va s’accumuler dans les poumons. Quant au côté droit, une anomalie à ce niveau va entrainer un ralentissement de toute la circulation sanguine du chien.

Il arrive malheureusement que les deux côtés soient défaillants en même temps créant de graves problèmes au niveau cardiaque du chien.

Selon les spécialistes, les dysfonctionnements cardiaques peuvent arriver s’il y a des modifications au niveau des valvules (valvules cardiaques qui régulent le flux sanguin).

Cette maladie du cœur peut toucher tous les chiens, peu importe leur âge. Il arrive que certains chiens naissent avec ce genre d’anomalies. Toutefois, les chiens âgés et vieillissants sont plus exposés à la défaillance cardiaque. Certaines races de chiens sont sujettes à subir les maladies valvulaires dégénératives. On peut citer le cavalier King-Charles, le yorkshire, et le caniche le doberman, le boxer ou le Terre-Neuve.

Quelles sont les causes de l’insuffisance cardiaque chez le chien ?

Les causes d’une insuffisance cardiaque sont multiples. Partant des malformations génétiques aux causes liées à certaines conséquences ou certains accidents tout au long de la vie du chien, il est important de détecter les différentes causes pour mieux préserver votre animal et pour mieux le soigner dans le cas où il en souffre. Voici les principales causes qui peuvent entraîner de l’insuffisance cardiaque.

Défaillance du système nerveux automatique : il se peut que le système nerveux du chien n’arrive plus à bien gérer les fonctions de contraction et de décontraction du muscle du cœur. Ce muscle ne pourra donc plus pomper le sang convenablement.

Infarctus du myocarde : le myocarde est le tissu musculaire qui recouvre tout le cœur. C’est un muscle épais et creux dont les contractions sont rythmées et contrôlées par le système nerveux végétatif. Ce tissu peut être défaillant à cause d’une intoxication, une inflammation, une anomalie génétique ou un cancer.

Dysfonctionnement au niveau des valvules cardiaques : ces valvules sont censées transmettre le sang dans tout l’organisme. En cas d’inflammation due à un microbe, une malformation congénitale ou une dégénérescence, elles peuvent avoir des lésions les empêchant de bien fonctionner.

Plus vite l’insuffisance cardiaque sera diagnostiquée, plus vite le chien en sera soulagé.

Comment reconnaitre les premiers signes de la maladie chez l’animal ?

L’insuffisance cardiaque se manifeste sous différentes phases.

La phase asymptomatique : c’est une phase ou l’activité du cœur ralentit, mais sans grands effets dans le quotidien de l’animal. Vous aurez ainsi du mal à remarquer qu’il y a défaillance au niveau cardiaque.

La phase décompensée : à ce stade de la maladie, le cœur ne peut plus compenser sa défaillance par les battements de cœur. Les signes de défaillances vont alors commencer à apparaitre. Votre chien aura le plus souvent la toux et cherchera constamment à faire sortir quelque chose de sa gorge. Le chien sera aussi plus fatigué au moindre effort et aura une respiration accélérée.

Stade sévère : on parle de phase sévère lorsque les réactions citées ci-dessus apparaissent même lorsque le chien est au repos. Vous remarquerez ainsi une fonte musculaire, une anorexie (perte d’appétit) ou une ascite caractérisée par un gros ventre.

À ce niveau, le cœur de l’animal est si usé que le chien peut être victime d’une syncope, d’une crise cardiaque ou d’un œdème pulmonaire.

Si vous remarquez que votre chien perd en kilogramme, ou s’il a une toux inhabituelle, il est important que vous consultiez un vétérinaire pour vérifier l’état de santé du chien.

Une fois chez le vétérinaire, de nombreux examens cliniques et des radiographies thoraciques et abdominales permettront de détecter les défaillances cardiaques de votre chien et le niveau de gravité. Ainsi, un traitement adapté lui sera prescrit.

Comment se traite l’insuffisance cardiaque et comment la prévenir ?

Il n’existe malheureusement pas de traitement définitif pour lutter contre l’insuffisance cardiaque. Des traitements peuvent toutefois aider le chien à vivre de nombreuses années avec une quelconque défaillance cardiaque. Voici les traitements qui sont prescrits en général :

Le traitement hygiénique

Pour assurer la santé du chien, vous devez :

  • Limiter les efforts physiques du chien,
  • Annuler au maximum les sorties aux heures les plus chaudes,
  • Prendre régulièrement son poids,
  • Adapter son alimentation en réduisant au maximum la quantité de sodium ou de sel.

Les traitements médicamenteux

Tous les médicaments qui seront donnés au chien permettront de réduire au maximum l’évolution de l’insuffisance et empêcheront les œdèmes pulmonaires de se former.

Nous vous recommandons de respecter toutes les doses qui seront prescrites à l’animal par le vétérinaire. Même si ces traitements ne pourront pas guérir l’insuffisance cardiaque, la maladie ne va tout de même pas s’aggraver.

Prévention de l’insuffisance cardiaque chez le chien ?

Il est parfois difficile de prévenir la maladie, car elle apparait tout au long de la vie de l’animal, à des moments où on ne s’y attend pas. Elle peut être aussi due à des malformations dès la naissance. Toutefois, si votre chien fait partie des races qui sont prédisposées à souffrir de maladies cardiaques, adoptez dès le départ une bonne hygiène de vie afin d’empêcher les malformations de s’aggraver.

Nous vous conseillons aussi de lui donner dès le départ des activités physiques régulières, pas trop intenses, afin de ne pas trop épuiser l’animal.

Il est aussi recommandé de réduire sa ration de friandises et de veiller à ce que sa nourriture ne soit pas riche en matières grasses afin qu’il ne soit pas obèse, car le surpoids peut être un facteur qui épuise le cœur.

Enfin, faites régulièrement des visites chez le vétérinaire afin de faire un bilan de l’état de santé de votre chien et surtout de la qualité de son activité cardiaque.

--Publicité--