--Publicité--

Faire le deuil de son chien : que faire, comment surmonter ?

--Publicité--
deuil chien

Malgré le bien-être que l’on ressent dans la compagnie du chien, il arrivera bien un moment ou vous serez obligé de vous séparer de lui. Eh oui! Comment réagir dans une situation aussi difficile et faire le deuil, surtout lorsqu’on a été en compagnie du chien pendant de longues et belles années? Comment surmonter cette épreuve difficile?

Quelles sont les différentes phases lorsqu’on fait le deuil du chien ?

Faire le deuil de son chien n’est pas anodin comme plusieurs personnes le pensent. Au contraire, ce moment vous permet de stabiliser vos émotions qui ont certainement été bousculées par la disparition subite du chien auquel vous étiez attaché pendant longtemps.

Toutefois pour réussir à passer cette épreuve, vous devez considérer les différentes phases par lesquelles vous allez passer. Le fait de connaître les différentes phases vous permettra de les accepter et de mieux les vivre.

Première phase : phase de la culpabilité

Durant cette phase, vous vous sentirez certainement responsable de la mort de Toutou. Vous vous demanderez s’il n’y a pas quelque chose que vous auriez pu faire pour éviter sa mort. Peut-être vous auriez dû arriver plus vite chez le vétérinaire; peut-être si vous aviez été un peu plus vigilants; peut-être si vous lui avez évité cet aliment? Toutes ces questions assailliront vos pensées pendant les premiers jours après le décès.

Deuxième phase : L’expression de la colère

C’est un moment où vous allez en vouloir à la cause de la mort. Que ce soit la maladie, l’automobiliste qui a renversé votre animal ou même le vétérinaire qui était censé sauver le chien. Vous penserez à plusieurs personnes, à plusieurs causes et vous vous direz que s’il y avait eu telle ou telle action, Toutou aurait pu survivre.

Troisième phase : la phase de déni ou de refus

Durant cette phase, le propriétaire endeuillé ne réalise pas encore la mort de son animal. C’est un moment où il continue de se persuader que l’animal n’est pas mort. Il lui faudra quelques jours encore pour réaliser que c’est vraiment terminé.

Quatrième phase : Phase de dépression

Après la phase de déni vient la période où le maître se rend compte que son chien est vraiment mort. Il commence alors à souffrir de son absence.

Il est important de savoir que pour ces différentes phases, il n’y a pas de délais définis, mais en fonction de la personnalité de chacun, les phases seront plus ou moins longues. Mais, si vous avez des informations sur ces différentes étapes, vous comprendrez mieux vos réactions ou celles de votre proche endeuillé.

Quelles sont les fausses idées dont vous devez vous débarrasser pour surmonter le deuil ?

Lorsqu’on a un chien et que celui-ci décède, on peut croupir sous le poids de la culpabilité à cause de certaines pensées qui nous retiennent dans la tristesse. Toutefois, si vous voulez sortir du deuil, vous devez confronter ces pensées et les surmonter.

Voici les pensées dont vous devez vous débarrasser :

« Ce n’est qu’un chien, pas besoin de se faire du souci pour cela »

En voulant pleurer la disparition de votre chien bien aimé, il se peut que certains membres de votre famille ou les personnes qui vous entourent n’accordent pas assez d’importance à sa mort comme vous. Certaines d’entre elles vous diront simplement que “ce n’est qu’un chien”. Oui, même si pour eux ce n’est qu’un chien, cela ne doit pas vous empêcher de pleurer votre animal. Alors, essayer de dépasser cette pensée et ne vous culpabiliser pas de pleurer un animal qui a eu de l’importance pour vous.

« C’est votre faute si Toutou est mort »

Peu importe ce qui est arrivé, ne vous culpabilisez pas et ne rejetez pas la faute sur vous. Dans le cas contraire, vous n’arriverez jamais à surmonter le deuil. Même si vous avez fait une erreur (vous avez peut-être donné un mauvais aliment à Toutou sans le savoir qui a causé un malaise, puis un décès), vous devez vous pardonner et vous dire que vous avez fait ce qui est en votre pouvoir.

« Vous avez été un mauvais maitre »

Pour lutter contre cette idée, vous devez savoir qu’il n’existe pas de maitre parfait. Chaque maitre a des forces et des faiblesses.

La suite des paragraphes vous donne des conseils pratiques afin que vous sachiez faire le deuil de votre animal.

Conseils pour mieux vivre le deuil de votre chien

Ne soyez pas pressé : ne vous précipitez pas pour surmonter le deuil de votre chien, mais prenez le temps qu’il faut. Laissez à votre âme le temps de se séparer et de guérir des blessures qui ont été causées par la disparition subite du chien. Une fois que vous prendrez le temps qu’il faut, votre douleur s’estompera petit à petit.

Soyez bien entouré : lutter pour sortir d’un deuil requiert que vous soyez bien entouré. En effet, avoir des personnes qui sont déjà passées par ce que nous vivons nous aide à trouver du réconfort en sachant que nous ne sommes pas seuls et que, si d’autres ont pu s’en sortir, nous le pouvons aussi. Cherchez des amis qui pourront vous écouter et ignorez les commentaires des personnes qui n’arrivent pas à vous comprendre.

Pleurez et ne vous retenez pas : les larmes peuvent vous aider à guérir. Alors, pas besoin d’avoir peur de pleurer. Exprimer votre tristesse vous permettra de vous sentir plus léger.

Faites une sépulture pour votre chien : Le fait d’avoir un lieu d’enterrement pour Toutou vous aidera à accepter l’idée selon laquelle vous avez honoré sa mémoire. Vous pouvez par exemple organiser une petite cérémonie funéraire et inviter des amis proches. Même si vous n‘avez pas pu retrouver le corps de votre chien, vous pouvez quand même lui faire une sépulture symbolique qui vous permettra de vous recueillir si vous en avez envie.

Gardez de bons souvenirs : Afin de faire revenir le sourire sur votre face, pensez aux bons moments que vous avez passés avec l’animal et partagez-les aux personnes qui vous sont proches. Vous verrez que vous retrouverez petit à petit le sourire.

Trouvez de bonnes activités qui vous donneront envie de continuer à vivre : un voyage, du sport, une randonnée dans les montagnes, des cours de danse ; voici autant d’activité que vous pouvez faire pour échapper à la dure réalité de la solitude qui s’installe après le décès de Toutou. Ces activités vous permettront aussi de reprendre goût à votre vie quotidienne.

--Publicité--