--Publicité--

Comment voyager avec son chien dans les transports en commun ?

--Publicité--
voyager chien transports commun

C’est toujours intéressant de sortir avec son animal de compagnie. En général lorsqu’on n’a pas le temps de promener Toutou en journée, on peut profiter de nos temps de courses pour en faire une sortie aussi pour le chien. Mais comment arriver à se déplacer en transports en commun avec son chien ? Quelles sont les règles et les lois établies en France ? C’est ce que cet article vous aidera à connaitre.

Les lois concernant les transports en commun pour les chiens

En France, et dans toute l’Europe, il existe des lois qui sont fixées et qui permettent de réglementer le déplacement des chiens dans les espaces publics et dans les transports en commun.

Voici les conditions générales que le chien doit remplir avant d’emprunter un transport en commun :

Les chiens de la catégorie 1 (chiens d’attaque) sont interdits

Un chien qualifié de dangereux est un chien qui peut agresser, menacer ou mordre des personnes à n’importe quel moment. À cause des nombreux accidents survenus, les chiens faisant partie des chiens dangereux sont interdits de montée à bord d’un transport en commun.

Titre de transport exigé

Seuls les chiens d’accompagnements et les chiens de petite taille n’ont pas besoin d’avoir des titres de transport lorsqu’ils montent à bord de transport en commun. Si le vôtre est de grande taille, il aura besoin d’avoir un titre de transport que vous présenterez.

L’accord des autres passagers

Même si vous avez votre ticket ainsi que celui de votre chien, les autres passagers doivent aussi donner leur consentement.

Tenue adaptée

Dans le cas où vous avez un chien de grande taille, il doit avoir une muselière et être tenu en laisse. Encore une fois, cette règle ne s’applique pas au chien d’accompagnement.

Les prérequis avant de faire prendre les transports en commun au chien

Toute aptitude est question d’apprentissage. Et, chez nos amis les chiens, il faut intégrer toutes ces choses dans leur éducation. Si vous voulez que votre chien soit à l’aise dans les transports en commun, voici quelques prédispositions à prendre.

Habituez-le aux transports publics

Si vous souhaitez passer un beau quart d’heure dans le métro ou le train, il est préférable pour votre chien qu’il soit habitué au voyage dans les transports en commun.

Dès son bas âge, habituez-le à être en contact avec la foule, et à s’habituer aux bruits de voitures. Commencez par vous déplacer en transport commun pour aller au parc et des endroits que le chien pourra apprécier et veillez à faire de petites distances puis à augmenter les distances petit à petit. N’oubliez pas de le récompenser après chaque déplacement. Ainsi, il sera plus calme tout au long des futurs sortis.

Aidez-le à lutter contre le mal de transport

Quoi de plus désagréable que d’avoir son chien qui se met à vomir dans le train! Pour éviter ces malaises, il est conseillé de ne pas le nourrir au moins deux heures avant votre déplacement avec lui. Cela pourrait réduire les nausées et les retournements d’estomacs qui peuvent survenir avec les mouvements de la voiture.

Des médicaments préventifs peuvent aussi être donnés à l’animal afin de le soulager tout au long du déplacement. Consultez un vétérinaire pour en procurer.

Aidez-le à surmonter la peur

Il se peut que le chien montre des signes de peur et d’angoisse: agitation, tremblements, refus d’avancer, etc. Dans ces cas, évitez de le caresser, sinon ce sera une manière de renforcer son mauvais comportement. Au contraire, ne vous occupez pas de lui. Et, une fois qu’il se sera calmé, récompensez-le par de belles caresses.

Différentes prescriptions pour différents moyens de transport en France

Dans le RER, dans le train, le tramway ou le TGV

Les chiens sont acceptés dans ces transports publics depuis plusieurs années. Mais ils sont soumis à certaines règles que nous vous avons listées.

  • Tous les passagers doivent accepter la présence du chien. Dans le cas contraire, la loi exige que le propriétaire change de place avec son animal.
  • En -dessous de 6 kilos il est possible qu’il soit dans un panier avec un titre de 7 euros, peu importe la destination. Au-dessus de 6 kilos, il est impératif qu’il soit muselé et tenu en laisse. Son titre à lui sera de 50% du plein tarif.
  • N’oubliez pas aussi que le chien de grande taille devra voyager à vos pieds.
  • Il est important de noter qu’en fonction de la ville les lois concernant l’accès des animaux domestiques diffèrent. L’important est de vous référer à l’administration concernée afin de connaître vos droits et vos obligations. La direction de la SNCF peut aussi vous donner des indications sur la capacité de votre chien à emprunter le moyen de transport en question.
  • En cas de litiges dus à la présence du chien dans le moyen de transport, seul un contrôleur peut décider du sort de l’animal et de son propriétaire. Vous comprenez que malgré la réservation que vous avez faite, l’accord des autres passagers et l’avis du contrôleur priment sur l’accès du chien au moyen de transport.

Dans le métro ou le bus

  • Les chiens sont toujours interdits dans les bus en France à moins que ce soit un chien guide d’aveugles. Toutefois, il y a des chauffeurs qui peuvent être conciliants et accepter que vous montiez avec votre petit chien à dans son panier par exemple, à condition bien sûr qu’il ait un titre. Quant au métro, les chiens ont récemment été autorisés à y monter. Ils doivent tout de même être tenus en laisse et être muselés. Toutefois, si vous avez un chien de catégorie 1, sachez qu’il est interdit qu’il soit dans le métro. Depuis peu, il est désormais autorisé de voyager dans le métro en compagnie de son chien.

Les chiens-guides d’aveugle ou d’assistance

Cette catégorie de chien a le privilège d’accompagner tous les propriétaires dans tous les transports publics. Ils n’ont pas besoin d’être muselés ou d’avoir un titre de transport. Peu importe leur forme, ou leur taille, vous pouvez avoir accès au transport commun en compagnie d’un chien d’assistance.

--Publicité--