Hépatite de rubarth chez le chien : symptômes et traitement

Hépatite rubarth chien

L’hépatite de Rubarth chez le chien est une maladie contagieuse mortelle qui touche particulièrement la plupart des chiots qui ne sont pas encore vaccinés. Comment un chien peut-il en être contaminé et comment la maladie se soigne-t-elle ?

Comment s’attrape l’hépatite de Rubarth et comment se manifeste telle ?

Cette maladie infectieuse n’est pas très fréquente puisque la majorité des chiens adultes en sont déjà vaccinés dès leur jeune âge. Toutefois, c’est une maladie très dangereuse qui est causée par un virus, un adénovirus de type 1 (CAV -1), qui s’attaque à la fois aux reins, aux yeux, au foie ainsi qu’aux poumons de l’animal. Une fois que le virus entre dans l’organisme, l’infection commence par toucher le tissu lymphatique qui se trouve autour de la tête, et va atteindre par la suite les autres organes précités. Si le chien est dans un environnement infesté de puces et de poux, ces parasites peuvent aussi être porteurs des larves du virus responsable d’hépatites.

En général c’est à travers les selles, les salives ou les urines infectées que les chiens se font contaminé. Les chiens sont connus par leur capacité à marquer leur territoire et à a renifler ainsi les excréments des autres congénères. Si votre chien renifle les excréments d’un chien infecté, les virus peuvent très vite entrer dans son organisme et entrainer une infection virale.

Les chiens atteints d’hépatite de Rubarth manifestent les signes suivants :

  • Forte fièvre, des vomissements de sang et des diarrhées hémorragiques, surtout chez les chiots qui sont âgés de moins d’un an,
  • Des troubles de la coagulation sanguine (avec parfois des hémorragies),
  • Inflammation des amygdales et des muqueuses adjacentes,
  • Gonflement des ganglions lymphatiques,
  • Perte soudaine d’appétit et abattement du chien que ce soit chez le chien adulte ou âgé,
  • Apparition de ganglion et de douleurs abdominales,
  • Augmentation de la forme du foie,
  • Saignements des gencives dans certains cas,
  • Le chien peut aussi souffrir d’uvéite et de jaunisse.

Voici comment vous pouvez reconnaitre une uvéite

L’uvéite commence par un œdème qui vient se mettre ç la surface de l’œil du chien. Vous remarquerez alors un aspect bleu laiteux qui va disparaitre tout seul par la suite.

Si votre chien n’a pas encore terminé sa période de croissance, 48 heures suffiront pour qu’il succombe à la maladie. Il est impératif de ne pas négliger un quelconque signe de faiblesse physique chez le chiot.

Si rien n’est fait pour stabiliser l’état de santé du chien, il peut atteindre le coma seulement après 10 jours et succomber à sa maladie.

Toutefois, il est important de noter qu’il existe une forme d’hépatite de rubarth ou le chien ne manifeste aucun symptôme. On parle alors d’hépatite discrète. C’est une sorte d’hépatite dangereuse parce qu’elle peut passer inaperçue. Votre chien est infecté et est contagieux et va donc contaminer les autres chiens fragiles. On parle de forme foudroyante de la maladie, car le chien peut subitement mourir sans raison apparente.

Quels sont les chiens les plus exposés à la maladie ?

L’hépatite de Rubarth ne concerne aucune race de chien en particulier. En effet, tous les chiens peuvent en souffrir s’ils sont exposés à des congénères infectés. Toutefois, les chiots qui n’ont pas encore terminé leur cycle de vaccination sont les plus exposés, car leur organisme n’a pas encore l’immunité nécessaire pour lutter contre les virus. Nous vous conseillons de protéger votre chiot s’il n’a pas encore terminé ses vaccinations.

Si vous devez acheter un chien adulte, il est primordial que vous vérifiiez son carnet de vaccination afin d’être sûr qu’il a déjà reçu la vaccination concernant toutes les formes d’hépatite et que ses rappels ont été faits chaque année. Dans le cas contraire, ce doit être l’une des premières choses que vous ferez avant de garder le chien chez vous, surtout si vous avez d’autres animaux domestiques.

Comment se passe le traitement de l’hépatite de Rubarth ?

Selon les spécialistes canins, il n’existe pour l’instant aucun traitement contre l’hépatite de Rubarth, car le virus résiste aux antibiotiques. Toutefois, une fois que la maladie est diagnostiquée chez le chien, le vétérinaire ne peut lutter que contre les symptômes en ralentissant leurs effets néfastes sur l’organisme de l’animal.

Les traitements qui sont le plus souvent prescrits aux chiens souffrants d’hépatite de Rubarth sont :

  • Des antiémétiques, des antidiarrhéiques afin de soulager les muqueuses intestinales,
  • Des médicaments pour aider le sang à mieux coaguler,
  • Des traitements antibiotiques qui ont pour but de contrôler d’éventuelles surinfections bactériennes,
  • Des médicaments pour redonner l’appétit à l’animal,
  • Des anti-inflammatoires.

Le vétérinaire va aussi adapter l’alimentation du chien afin que son organisme arrive à mieux digérer les rations quotidiennes.

Il arrive parfois que des hospitalisations régulières soient prescrites afin de le réhydrater par des perfusions.

Le traitement contre l’hépatite de Rubarth est en général très couteux. Voilà pourquoi il est important de mieux préserver le chien afin de prévenir toute forme de contamination de maladies infectieuses telles que les hépatites.

Comment lutter efficacement contre l’hépatite de Rubarth chez le chien ?

Comme cela a été mentionné plus haut, il n’existe aucun traitement capable de lutter contre le virus responsable de la maladie. Ainsi donc, la meilleure façon de préserver votre animal est de le faire vacciner.

La vaccination du chien doit se faire à partir de 8 semaines. Avant cela, il est préférable que vous protégiez votre animal contre tout contact extérieur afin qu’il ne se fasse pas contaminer par un quelconque chien infecté.

Une fois que votre chiot atteint les 8 semaines, vous devez aller auprès d’un vétérinaire pour réclamer le vaccin contre l’hépatite de Rubarth. Ce vaccin se fait en 2 temps espacés de 3 semaines d’intervalle. Une fois qu’il aura reçu ce premier vaccin à l’âge de 8 semaines, vous devez aussi veiller à lui faire les rappels aux dates précises chaque année.

Une autre manière de veiller sur la santé de votre animal est de souscrire à une assurance et une mutuelle qui vous aidera à amortir tous les frais médicaux, y compris les frais de vaccinations qui peuvent, parfois, être très couteux.

Préservez votre chien de chasse

Si vous avez en votre possession un chien de chasse ou si le vôtre est en général en contact avec des animaux de forêts tels que les renards, il est recommandé de vous assurer que votre chien soit vacciné contre l’hépatite. En effet, les renards font partie des espèces canines qui sont porteuses du virus.

--Publicité--