--Publicité--

Comment faire réduire l’anxiété chez votre chien ?

--Publicité--
réduire anxiété chien

L’anxiété est une émotion parfois très mal gérée par le chien et quand ce dernier n’arrive pas à gérer sa frustration, il peut mettre en danger son état de santé. Que ce soit à cause d’une séparation ou d’une situation traumatisante, les raisons qui pourraient susciter de l’anxiété chez le chien sont nombreuses. Si vous voulez savoir si votre chien est anxieux à votre absence, vous devez lire ce qui suit. Vous y trouverez aussi les raisons profondes qui le poussent à être anxieux et ce que vous pouvez faire pour réduire l’anxiété chez votre toutou.

Comment l’anxiété se manifeste-t-elle chez le chien ?

Comme tout malaise, il est bien de reconnaitre les symptômes qui prouvent son existence afin d’être sûrs qu’on s’attaque au véritable problème. Voici les symptômes les plus courants chez les chiens lorsqu’ils souffrent d’anxiété.

Destruction au sein de la maison

Un chien mécontent et anxieux aura tendance à se défouler sur les objets, les coussins, les canapés et tout autre appareil laissés à sa disposition. Il pourra aussi renverser les poubelles, faire ses besoins à des endroits inhabituels comme en plein milieu du salon, et gratter les portes de la maison en espérant vous trouver dans l’une des pièces.

Manque de sommeil

L’anxiété réduit la capacité du chien à être relaxe et détendu. Ainsi, le chien aura du mal à s’endormir et à avoir des temps de repos. Il pourra aussi avoir un sommeil entrecoupé durant la nuit. En fait, lorsque le chien n’a pas envie que vous le laisser seul, il peut se réveiller plusieurs fois durant la nuit pour vérifier que vous êtes encore là, or il peut exiger de passer la nuit tout près de votre lit.

Refus de manger

En principe, un chien refuse rarement de manger ses friandises. Cependant, quand il est rempli d’angoisse et d’anxiété, il peut refuser de manger tout ce qu’on lui offre, même les friandises qu’il apprécie le plus.

Excès d’aboiements et de hurlements

L’anxiété pousse aussi le chien à aboyer pour rien et de manière excessive. En aboyant excessivement, le chien exprime son mécontentement et espère que son maître l’entendra et qu’il viendra à sa rescousse.

Si vous avez remarqué chez votre chien un de ces symptômes précités, sachez qu’il souffre d’anxiété. Il est crucial que vous découvriez les raisons qui créent ce sentiment au plus vite afin de mieux adapter la solution.

Pourquoi est-il rempli d’anxiété au juste ?

Comme il a été dit plus haut, les raisons qui créent cette émotion chez le chien sont diverses et multiples. Par contre, il y en a quelques-unes qui sont les plus communes et c’est ce que nous analyserons.

L’ennui

Voici une activité que les chiens détestent ! C’est drôle comme activité n’est-ce pas ? Que vous soyez au travail ou à la maison et que vous n’arrivez pas à vous occuper de votre chien, il se mettra à détruire des choses de la maison, tout simplement parce qu’il s’ennuie. Un chien est censé se dépenser, bouger, faire des activités pour être stimulé mentalement, physiquement et de manière olfactive. Cependant, lorsque ce dernier n’a rien à faire, il peut se sentir inutile et cette sensation d’inutilité va le remplir d’angoisse et d’anxiété.

La peur

Vous l’aurez compris, l’anxiété est différente de la peur. On appelle peur le sentiment que le chien a face à un danger présent et qui le pousse à fuir. L’anxiété par contre est le fait pour le chien de se dire à lui-même qu’il pourrait avoir peur si tel ou tel évènement se produit (l’évènement ne s’est pas encore produit). Parfois aussi l’anxiété peut survenir après une grande frayeur. Ainsi dit, si vous êtes en face d’une voiture, d’un engin ou dans une situation qui fait peur au chien, il se sentira subitement vulnérable et sera donc rempli d’angoisse. Il peut alors imaginer toutes les catastrophes qui pourraient lui arriver et son imagination le remplira donc d’anxiété. Vous pouvez être sûr qu’il a peur s’il se met subitement à haleter et à saliver de façon excessive. Il n’hésitera pas non plus à mettre la queue entre les jambes, à grogner ou à aboyer. La peur peut aussi être créée par son espace de vie. Si le chien n’a pas été habitué au port de la laisse ou à la cage, il sera tout de suite rempli d’anxiété lorsque vous l’enfermerez ou lorsque vous lui passerez la laisse au cou.

L’attachement excessif

Si vous avez adopté un chien et que vous ne lui avez pas appris à se détacher de vous, il se sentira en danger s’il ne vous voit pas. Et, ce sentiment d’insécurité finira par produire de l’anxiété, c’est ce qu’on appelle « l’anxiété de séparation » chez le chien. Le chien aura l’impression que vous l’avez abandonné et il se demandera si vous reviendrez un jour.

Une maladie

Lorsqu’un chien se sent mal ou ressent une fatigue excessive, il peut se sentir aussi vulnérable, incapable de faire les nombreux mouvements qu’il avait l’habitude de faire. Il aura alors tendance à être anxieux, triste et mélancolique. C’est une manière pour lui d’exprimer le mal-être intérieur qu’il ressent au-dedans de lui.

Après avoir pris connaissance des raisons qui pourraient pousser votre chien à être anxieux, vous pouvez maintenant mieux l’aider. Nous vous proposons des conseils qui pourraient vous aider.

Comment faire réduire l’anxiété chez le chien ?

Afin de réduire l’anxiété chez le chien, vous devez forcément vous impliquer dans son bien-être, car il a besoin de vous pour canaliser ses émotions.

Apprenez-lui à se détacher de vous en douceur

Afin de régler le problème d’hyper attachement, vous devez revoir son éducation. Si vous avez adopté un chiot, faites-le dormir dans un premier temps dans votre chambre. Le chien se sentira ainsi plus en sécurité. Ensuite, vous commencerez chaque jour à éloigner son panier de votre lit petit à petit. Attention, ne le brusquez pas, mais soyez patient. Chaque deux jours, éloignez son panier de quelques centimètres jusqu’à ce que vous arriviez à lui faire accepter le fait de dormir à l’extérieur de votre chambre.

Aidez-le à se déconditionner

Si votre chien ressent l’anxiété de séparation lorsque vous le laissez, il ne doit plus savoir quand vous partez de la maison. Pour y arriver, essayez de temps en temps de prendre vos affaires comme si vous sortez (sac, manteau, clés de voiture). Prenez-les et restez à la maison afin que le chien se rende compte que ces éléments ne sont plus liés à votre départ. De plus, lorsque vous sortez, vous pouvez allumer une radio afin que les voix donnent l’impression au chien qu’il n’est pas tout seul.

Proposez-lui des activités

Vous devez faire bouger votre chien au moins 2 fois par jour. Faites avec lui de longues promenades et des courses. Pourquoi ne pas profiter pour faire votre jogging matinal avec lui ? Ce sera un moyen pour lui de se dépenser. Si vous êtes occupé, faites appel à quelqu’un qui passera ce temps avec l’animal.

Détournez son attention lorsqu’il a peur

Si vous remarquez un problème de peur, détournez son attention. Par exemple, vous êtes en pleine promenade et vous remarquez que le chien a peur en voyant le tracteur qui est sur le chantier à côté. Automatiquement, vous devez lui proposer un jeu qui détournera son attention de l’engin. Proposez-lui aussi des friandises s’il réussit à surpasser cet instant de peur. Et, la prochaine fois que vous verrez un tracteur, anticiper la peur de l’animal en le faisant immédiatement jouer.

Faites appel à un vétérinaire

Si après avoir fait tout ce qui précède les choses ne s’arrangent pas chez votre chien, vous devez faire appel à un vétérinaire afin d’éliminer la possibilité d’une maladie ou d’une infection pouvant être à l’origine de son anxiété.

--Publicité--