La socialisation du chiot : comment et pourquoi faire ?

socialisation chiot

Un chiot qui nait et qui est destiné à vivre en société doit être socialisé. Au-delà d’être un simple effet de mode, la socialisation de l’animal est vital et lui permet de mieux interagir avec le monde extérieur. Cet article vous donne les raisons pour lesquelles vous ne devez pas négliger la socialisation du chiot et comment vous pouvez procéder pour y arriver.

A quoi sert la socialisation du chiot ?

Un chien a besoin d’être canalisé dans ses interactions avec son monde extérieur. Pour cela, il a besoin de se familiariser avec le monde qui l’entoure. Lorsque la socialisation du chien est réussie, le chien arrive très vite à se faire une place parmi ses congénères et au sein de la famille qui l’accueille.

En plus de cela, lorsque le chien est socialisé, il arrive à répondre aux codes de la société et se sent donc accepté par le monde qui l’entoure.

Il ne faut pas oublier que les chiens sont des êtres très sensibles qui peuvent facilement être stressés s’ils ont l’impression d’être incompris ou de ne pas correspondre à l’environnement dans lequel ils grandissent. Cela peut créer en eux de l’angoisse, de l’anxiété ou d’autres troubles de comportements.

Ainsi, pour permettre à votre chiot de grandir en toute sérénité, il est important que vous lui appreniez à accepter son monde extérieur et à s’y habituer.

La socialisation du chiot, oui, mais par rapport à quoi ?

Un chien qui nait a toujours besoin d’être socialisé que ce soit parce qu’il va grandir dans une famille d’accueil ou en refuge.

En refuge pour chien, le chiot qui nait a besoin de se socialiser aux autres congénères, chiots ou adultes. Il doit arriver à s’habituer à sa fratrie et arriver à être indépendant de sa mère le plus possible au fur et à mesure qu’il prend de l’âge.

Dans le cas où il est dans une famille d’accueil, le chien doit apprendre à vivre avec les membres de la famille et avec les autres animaux domestiques de la maison. Il aura besoin de s’habituer aussi au bruit des appareils tels que le sèche-cheveux, l’aspirateur, la machine à laver ou encore la tondeuse que vous allez utiliser pour tondre ses poils.

En plus de cela, le chien devra s’adapter aux bruits des voitures, aux klaxons, aux cris des hommes et devra arriver à marcher convenablement sur le trottoir ou à traverser la route avec prudence pour ne pas se faire renverser par une voiture.

Vous devez aussi apprendre à votre chien à s’habituer à des attroupements d’hommes afin qu’il ne soit pas désemparé lorsqu’il verra du monde dans le parc ou vous allez le promener.

Voyons maintenant comment vous pouvez procéder pour réussir la socialisation de votre chiot.

Votre chien est un membre à part entière de la famille ! Alors avez-vous pensé à l’assurer ?

Un chien est un compagnon fidèle qui fait partie de la famille et qui partage avec elle, ses joies et ses peines. Comme chaque membre de votre famille, un chien mérite d’être assuré et avoir une protection à part entière face aux accidents et aux maladies. C’est le moment de penser à le souscrire à une assurance.

Recevez gratuitement une comparaison des assurances pour chien

Comment arriver à socialiser le chiot ?

Face aux appareils ménagers

Si vous avez des appareils électroniques qui font beaucoup de bruit, nous vous recommandons de suivre les étapes qui suivent : (prenons l’exemple de l’aspirateur)

  • Allumez l’aspirateur et laissez-le au milieu du salon et faites autre chose entre temps,
  • Laissez le chien s’en approcher petit à petit et laissez-le prendre le temps de le renifler, de le sentir et de s’habituer petit à petit au bruit de l’appareil.
  • Après quelques minutes, éteignez l’aspirateur et laissez-le à la même place.

Suivez ce procédé pendant quelques jours. Si votre chien ne s’y approche pas les premiers jours, ce n’est pas grave, reprenez le jour qui suit jusqu’à ce que le chien s’y approche.

Faites de même pour la tondeuse. Allumez l’appareil et laissez-le à côté du chien sans lui couper les poils. Une fois que vous sentez que le chien est calme malgré la tondeuse allumée à ses côtés, cela signifie qu’il y est adapté. Vous pouvez alors commencer à le tondre.

Face aux voitures et les passants de la ville

  • Si vous avez une voiture, vous pouvez mettre en marche le moteur sans pour autant rouler, et laissez le chien tourner autour de la voiture.
  • Après quelques jours, mettez-le dans la voiture sans rouler toujours. Le but de cela est que le chien s’habitue au bruit du moteur.
  • Si vous remarquez qu’il est agité, éteignez le moteur, et reprenez l’exercice plus tard quand il se sera calmé.
  • Il ne faut surtout pas le brusquer, mais le laisser assimiler à son rythme.
  • Une fois que votre chien est habitué au bruit du moteur, vous pouvez commencer par faire de petits tours avec lui en voiture, puis vous augmenterez la distance au fur et à mesure.

Une autre astuce aussi pour habituer le chien aux bruits et klaxons des voitures est de le promener dans des ruelles peu fréquentées par des automobilistes (tout en le tenant en laisse). Le fait qu’il n’y ait pas assez de voitures qui passent aidera votre chien à ne pas stresser. Une fois qu’il sera plus calme, choisissez les rues un peu plus fréquentées.

Face aux foules de personnes

Pour aider le chien à s’habituer à la foule, vous pouvez procéder comme indiqué dans le paragraphe précédent.

Promenez le chien dans des ruelles peu fréquentées et calmes afin que le chien s’habitue et renifle en premier les herbes, le sol. Ce doit être un moment agréable pour lui afin qu’il soit le plus détendu possible. Si vous rencontrez de jeunes enfants qui veulent le caresser, vous pouvez leur donner des friandises qu’ils proposeront au chien. Tout ceci afin de montrer au chien que de bonnes choses peuvent aussi lui arriver s’il fait la rencontre d’inconnus et qu’il n’a pas besoin d’en avoir peur.

Face aux autres congénères

Même si le chien vit en famille, il aura besoin de savoir se tenir lorsqu’il rencontrera d’autres congénères. Ainsi, si vous promenez le chien et qu’il rencontre d’autres chiens (tenu en laisse comme lui), vous pouvez vous accroupir à ses côtés afin de le rassurer dans sa démarche d’approche.

Si le chien rencontre un chien adulte et qu’il se fait un tout petit peu bousculer, ce n’est pas bien grave. Il se peut qu’il ait besoin d’apprendre le respect des ainés. Toutefois, vous devez veiller à ce que la bousculade ne se transforme pas en bagarre.

NB : si votre chien est tenu en laisse, évitez de le laisser en compagnie des chiens qui ne sont pas tenus en laisse.