Le sexe et l’accouplement chez le chien : période idéale et problèmes

accouplement chien

Si vous souhaitez que votre chien se reproduise, voici des conseils pratiques sur l’accouplement chez le chien, qui vous permettront de multiplier les chances de fécondation pour votre animal.

Connaitre le cycle sexuel de son animal

Connaître le cycle sexuel de la chienne permet de comprendre les périodes où votre animal doit avoir une saillie. En fonction de la taille, la puberté apparaitra plus rapidement ou plus tardivement. Selon les spécialistes, la puberté commence à l’âge de :

  • 5 à 6 mois pour les petites races.
  • 6 à 8 mois pour les races moyennes.
  • 12 à 15 mois pour les grandes races.
  • 18 à 24 mois, pour les races dites « races géantes ».

La vie sexuelle de la chienne se passe en deux temps au cours de l’année. En règle générale, la chienne entre en chaleur environ 2 fois par année durant 3 semaines (21 jours). Toutefois, certaines races de chien peuvent se déroger à cette règle. C’est le cas du chien nu de Mexique ou du Basenji dont le cycle apparait tous les 12 mois.

Pour bien comprendre le cycle de votre animal, vous devez savoir que :

  • La chienne a une période d’ovulation durant chaque cycle
  • Les ovules (ou ovocytes) de la chienne ne sont fécondables que 2 à 3 jours après l’ovulation. Voilà pourquoi il est important de repérer le début de la période d’ovulation afin de ne pas rater la période de fécondation.
  • La progestérone augmente avant l’ovulation, ce qui peut provoquer des comportements inhabituels chez la chienne.

NB : Il est important de savoir que le mâle n’a pas de cycle, mais il se met en rut dès qu’il se trouve en présence d’une femelle en chaleur.

L’accouplement du chien : les différentes étapes

Une fois que votre chienne entre en chaleur, elle va attirer tous les mâles qui sont dans son environnement. Il est important de laisser la chienne choisir d’elle-même le partenaire avec qui elle acceptera de s’accoupler. Le début de la période de chaleur chez la chienne est marqué par un gonflement de la vulve œdématiée et de saignements (parfois abondant).

Avant la saillie, il est important de laisser les deux animaux jouer et se renifler entre eux. Le chien mâle prendra quelques minutes pour renifler la vulve de sa partenaire.

À ce moment, si vous remarquez que la femelle repousse violemment le mâle, vous pouvez intervenir pour la retirer et attendre un autre jour pour une prochaine tentative. Il se peut que la chienne ne soit pas encore prête pour une saillie.

Si par contre celle-ci ne montre pas de réticence, le chien mâle ne tardera pas à monter la femelle lorsque celle-ci montrera sa croupe. La pénétration aura lieu à ce moment avec des mouvements de va-et-vient jusqu’à ce que le verrouillage ait lieu (une partie du pénis du mâle est retenue par les muscles vaginaux de la femelle afin de faciliter l’injection du sperme dans la vulve de la femelle.)

C’est à ce moment précis que les chiens pourront se retrouver dos à dos, croupe contre croupe ou, dans certains cas, le mâle restera sur la femelle.

Une fois que la saillie est terminée, les muscles vaginaux de la femelle se détendront et les deux animaux pourront enfin se séparer.

Il ne faut surtout pas chercher à séparer les deux animaux lorsqu’ils atteignent la période de “verrouillage” au risque de provoquer des blessures graves au niveau du pénis du chien ou de la vulve de la chienne pouvant aller jusqu’à la stérilité.

Votre chien est un membre à part entière de la famille ! Alors avez-vous pensé à l’assurer ?

Un chien est un compagnon fidèle qui fait partie de la famille et qui partage avec elle, ses joies et ses peines. Comme chaque membre de votre famille, un chien mérite d’être assuré et avoir une protection à part entière face aux accidents et aux maladies. C’est le moment de penser à le souscrire à une assurance.

Recevez gratuitement une comparaison des assurances pour chien

En général, la période de saillie peut durer environ 20 minutes ou moins en fonction de la personnalité de chaque chien et en fonction des races.

Toutefois, il est important de mentionner le fait que peu importe la durée de la saillie, cela n’influe pas sur la capacité de fécondation de la chienne.

Après l’accouplement, il est recommandé de laisser les deux chiens jouer ensemble, car cela permet à la femelle d’être encore stimulée. Et, cette stimulation permet aux spermatozoïdes de monter plus facilement dans l’appareil génital pour la fécondation.

La bonne période pour la saillie

Même si le cycle des femelles fonctionne presque de la même façon, il peut arriver que certaines particularités arrivent chez votre chienne. Pour cela, nous vous recommandons d’être en contact avec un vétérinaire qui vous aidera à déterminer le taux de progestérone dans le sang de l’animal par des analyses sanguines ou des frottis. Si un bon suivi est fait, le vétérinaire peut vous donner les jours exacts ou l’accouplement chez le chien va forcément donner lieu à une fécondation.

Toutefois, la règle générale est que la saillie peut fonctionner entre la 11 ème et la 13 ème semaine après le début des chaleurs. Vous devez alors prêter une attention particulière pour ne pas manquer le début de l’œstrus, qui est la période du cycle où la femelle est prête à accepter le mâle. Vous reconnaitrez qu’elle est prête par sa posture: la femelle tient sa queue de côté et écarte légèrement les pattes. Cette posture signifie qu’elle prête à accepter le poids d’un mâle pour la saillie.

Les difficultés de la saillie

Que faire en cas de manque d’expérience ?

Si votre chienne n’est pas expérimentée, il est préférable que le chien que vous avez choisi pour la saillie le soit afin d’être sûr que la phase d’accouplement aura bel et bien lieu et que les deux partenaires ne passeront pas le temps à jouer ensemble.

Que faire en cas de difficulté à concevoir ?

Si vous constatez que votre chienne n’arrive pas à concevoir, vous pouvez la faire saillie chaque jour durant la phase d’œstrus. Prenez aussi conseil auprès d’un vétérinaire qui vous proposera le rythme idéal auquel vous devez organiser les saillies.

Que faire en cas d’indisponibilité d’un chien mâle ?

Si par contre vous vous retrouvez dans une zone où il n’y a pas de mâle disponible (le mâle appartenant à la race que vous désirez), vous pouvez procéder à une insémination artificielle. Il suffit juste de récupérer le sperme du chien convoité, de le congeler, puis de l’injecter dans l’appareil génital de la femelle pendant la phase d’œstrus.

Que faire en cas de fécondation ?

S’il y a fécondation, vous devez être prêt à assurer les frais vétérinaires de la femelle gestante et des chiots qui vont naitre. L’alimentation de la mère gestante doit être équilibrée afin qu’elle ne souffre d’aucune carence.

Une fois que les chiots seront nés, il vous faudra veiller à leur bonne santé et à leur croissance tout en étant sûr que vous trouverez rapidement des familles qui pourront les accueillir.