Poisson pour chien : bienfaits, conseils et risques

Poisson pour chien

Faire manger du poisson à son chien est une idée qui revient le plus souvent dans la pensée des propriétaires de chiens. Même si l’animal est carnivore, l’on est toujours poussé à lui donner un peu de poisson puisqu’il est déjà conseillé de lui donner de l’huile de poisson. Mais est-ce tous les types de poisson que le chien peut consommer sans danger? De quelle manière le chien doit-il manger le poisson? Et, quel avantage peut-il en tirer? Retrouvez tous les conseils essentiels pour vous aider dans l’alimentation de votre Toutou.

Quels avantages retire le chien à manger du poisson ?

La consommation du poisson a des conséquences positives sur l’organisme du chien. Que ce soit lors de sa croissance ou pour soulager sa digestion, les nutriments que comprend cet aliment ont des résultats positifs. En voici quelques exemples:

Renforcement de l’immunité du chien

Les acides gras que le chien ingurgite en consommant du poisson ou l’huile de poisson renforcent l’immunité de l’animal et permettent ainsi de réduire les inflammations dues à certaines infections ou allergies. Les acides gras omégas 3 permettent aussi de prévenir les maladies cardiovasculaires chez le chien en réduisant significativement la formation de plaques dans les vaisseaux sanguins. Le poisson possède également d’importantes propriétés anti-inflammatoires. Ainsi, si votre chien souffre parfois de douleurs articulaires ou d’arthrite canine, vous pouvez lui donner du poisson à manger le plus souvent. Les acides gras oméga 3 ont aussi des effets sur les poils de l’animal et permettent d’améliorer la qualité, la douceur et l’éclat de son pelage.

Soulagement du système digestif

Il peut arriver que votre chien ait des difficultés à digérer ses rations de viande rouge. Que faire dans ce cas? Pas de panique, vous pouvez rajouter à ses rations du poisson ou des croquettes à base de poisson afin d’aider à soulager son métabolisme. Le poisson ou les aliments dérivés pourront ainsi remplacer la viande blanche ou la viande rouge.

Amélioration de la croissance et aide au bon développement des organes

Les chiots ou les jeunes chiens qui continuent de croître ont besoin de protides qui sont les protéines essentielles à leur croissance. Ces protides sont contenus dans le poisson et s’il est consommé par le chien, la croissance de ce dernier est renforcée. De plus, à cause des vitamines B3, B9 et B12 contenues dans les poissons blancs tels que le cabillaud ou le merlu, les chiens âgés qui en consomment retrouvent une certaine énergie avec un taux élevé de calcium et de phosphore. N’oublions pas qu’à cause de l’âge, l’ossature des chiens peut prendre un coup, et si le chien reçoit un supplément en calcium cela va permettre à son organisme d’éviter les carences et les pathologies telles que l’ostéoporose, l’arthrite ou encore l’arthrose. De même, les omégas 3 ont la capacité de protéger l’animal contre d’éventuelles maladies cardiovasculaires qui peuvent se développer avec l’âge.

Comment inclure le poisson dans l’alimentation du chien ?

Faire attention aux arrêts

Un chien n’a pas l’idée de retirer les arrêts de poisson lorsqu’il mange. Pour lui, tout ce qui est dans sa gamelle est consommable. Alors, il prendra volontiers tous les arrêts dans sa gueule et n’hésitera pas à essayer de les broyer ou à les avaler. Cependant, en les ayant dans la gueule, le chien peut se blesser les gencives et, si ces arrêts sont avalés, ils peuvent perforer certains de ses organes durant le transit intestinal ou obstruer son œsophage. Les spécialistes recommandent alors de privilégier des poissons qui n’ont pas d’arrêt afin d’éviter tout risque.

Faire attention à la quantité de poisson

Lorsqu’on veut nourrir le chien avec le poisson, il ne faut pas oublier qu’il reste un carnivore et qu’il faut limiter sa consommation en poisson au risque de l’empoisonner au mercure. Ainsi donc, lui proposer du poisson une fois par semaine est assez suffisant pour lui prodiguer tous les nutriments essentiels à sa croissance et à son bien-être.

Votre chien est un membre à part entière de la famille ! Alors avez-vous pensé à l’assurer ?

Un chien est un compagnon fidèle qui fait partie de la famille et qui partage avec elle, ses joies et ses peines. Comme chaque membre de votre famille, un chien mérite d’être assuré et avoir une protection à part entière face aux accidents et aux maladies. C’est le moment de penser à le souscrire à une assurance.

Recevez gratuitement une comparaison des assurances pour chien

Faire attention à équilibrer les rations

Si le chien est nourri avec des aliments industriels, il est possible de mélanger ses croquettes au poisson. Toutefois, il est important de le faire cuire avant de les mélanger à l’alimentation du chien afin de faciliter sa digestion.

Faire attention à bien choisir le type de poisson en fonction de l’état de santé du chien

La plupart des chiens sont à l’aise avec tous les types de poissons, que ce soit les poissons gras ou les poissons qui ont un taux de matière grasse pauvre. Toutefois, il est important de savoir que les poissons gras ont un apport calorique plus élevé que les poissons blancs. Ainsi, si votre chien a besoin de prendre du poids, vous pouvez lui en donner. Mais, s’il fait partir des chiens qui luttent contre l’obésité, mieux vaut lui faire éviter les poissons gras et privilégier les poissons avec un taux calorique faible.

Pour arriver à équilibrer l’alimentation ménagère de votre chien en y ajoutant le poisson, il est conseillé de privilégier les sardines, les maquereaux, le thon ou encore le saumon.

Faire attention à la cuisson du poisson

Afin d’éviter toutes les bactéries que peut contenir le poisson, il est conseillé de le cuire. Cependant, la cuisson doit se faire à basse température sans dépasser 70 degrés et s’arrêter à mi-cuisson afin de garder toutes les propriétés du produit. Après la cuisson, il est important de laisser refroidir le poisson avant de le donner à l’animal afin d’éviter que ce dernier ne se brule la langue en le mangeant. Mais, si vous souhaitez donner du poisson cru à l’animal, assurez-vous que ce poisson ait bien été conservé.

Les risques de la consommation du poisson pour le chien

Le plus grand risque de la consommation du poisson se trouve dans le poisson cru. En effet, la chair du poisson cru contient de la thiaminase qui est une anti vitamine B1. Cet élément dégrade la vitamine B1et peut être la cause de certaines carences chez l’animal. On la retrouve dans la chair et les viscères de poisson. Les poissons qui en contiennent le plus sont les maquereaux, les anchois, les sardines ou les harengs. Voilà pourquoi il est recommandé de faire une demi-cuisson avant d’en donner au chien ou de congeler le produit à moins de 20°C.