La canirando : principe, bienfaits et précautions

canirando

La canirando est une activité sportive qui se pratique entre le chien et son maitre. Plus qu’une activité, c’est un moment de pur plaisir qui permet aux deux aventuriers de prendre plaisir à la découverte de la nature. Pour pouvoir profiter à fond d’un moment de canirando (ou canimarche pour faire plus simple), il y a certains principes et précautions à prendre. Cet article vous dit tout ce que vous devez savoir.

Quels sont les principes de la canirando ?

La canirando est connue pour être un pur moment de détente entre le chien et son propriétaire. Contrairement au canicross, il ne s’agit pas de courir, mais de marcher, d’arpenter des pistes ou des forêts à la découverte de la nature.

Tandis que le canicross peut être un sport à part entière qui se fait souvent en compétition, la canirando est un temps de relaxation ou les deux impliqués prennent simplement plaisir à partager des moments de découvertes et de complicité ensemble.

Ainsi donc, aucune pression n’est exercée sur le chien ou sur son propriétaire en ce qui concerne le temps effectué lors de la marche, car on laisse libre cours à toutes les envies de s’arrêter un instant pour sentir une fleur ou pour se reposer. Ce n’est pas toujours le cas lorsqu’il s’agit de canicross, car il faut veiller à effectuer une certaine distance dans un temps précis, surtout durant les compétitions.

Il est important de connaître la différence entre la canirando simple et la canirando sous forme de randonnée. Les deux se distinguent par la distance qui est parcourue tout simplement. Tandis que les balades simples peuvent être sur de petites distances, la canimarche sous forme de randonnée peut excéder 10 kilomètres de parcours. Il arrive parfois que certains propriétaires se lancent à l’aventure et passent des journées à marcher avec leur animal.

Pourquoi pratiquer la canimarche ?

Hormis le simple fait de se détendre, le chien ou le propriétaire peuvent en tirer plusieurs autres avantages.

Tout d’abord, puisqu’en général la canirando se pratique en famille, c’est un bon moyen de socialiser le chien et de lui apprendre les bonnes habitudes au sein de la société. En plus de cela, c’est une activité qui permet à la fois d’augmenter les temps de complicité avec l’animal tout en lui permettant de se dépenser physiquement. Puisqu’il n’y a pas de contrainte de temps, votre chien prendra plus plaisir.

Un autre avantage pour le chien est qu’en marchant, il aura plus la possibilité de renifler, de sentir de nouvelles odeurs, ce qu’il ne peut pas faire en courant (durant du canicross). C’est donc une bonne activité pour stimuler le chien de manière olfactive. Le fait aussi de tracter votre poids est un bon moyen de renforcer sa musculature.

Un autre avantage est que vous pouvez plus prendre soin de votre animal, car n’étant pas en train de courir, vous pourrez facilement prêter attention à lui et faire des pauses pour le désaltérer par exemple.

L’effet de traction joue aussi un rôle important. En effet, lorsque le chien tracte le maître, l’effet de traction rend le parcours plus facile pour ce dernier qui se voit encourager par son animal pour continuer la marche.

Voyez-vous, plus qu’une simple activité, la canirando est un bon moyen de développer la complicité entre votre animal et vous et de renforcer son éducation.

Quels sont les chiens aptes à pratiquer la canirando ?

En principe tous les chiens sont aptes à pratiquer la canirando. Toutefois, il y a certaines races qui ne pourront pas vous suivre sur de longues distances. Il faudra donc adapter le parcours pour ce type de chiens.

Les chiens à brachycéphales : Ce sont tous les chiens à nez écrasé comme le Boxer ou le Carlin. Cette race de chien tendance à rapidement souffrir de problèmes respiratoires. Ainsi, il est préférable de s’en tenir aux petites promenades dans les parcs avec eux.

Les chiens de très grandes tailles ont aussi du mal parfois à tenir le rythme dans les activités physiques telles que la canimarche. Il est préférable de vous en tenir uniquement à de faibles distances avec eux.

Si vous avez aussi un chien qui n’a pas encore terminé son cycle de croissance (12 mois pour les petits chiens et 24 mois pour les grands chiens), il est préférable de ne pas le mettre dans de telles activités. En effet, l’effet de traction peut produire des déformations dans sa musculature. Mieux vaut attendre que sa croissance soit terminée avant de le mettre dans des activités intenses telles que la canirando.

Il faut aussi savoir que si votre chien est de très petite taille, il ne pourra simplement pas vous tracter à cause de votre poids.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Choisissez les bons sols : pour les randonnées ou les simples marches, nous vous conseillons d’éviter le bitume chaud ou le béton. Au contraire, privilégiez des chemins de terre ou de sable ou simplement des sentiers dans la forêt afin de ne pas abimer les tendons et les coussinets de votre animal.

Si votre chien n’est pas habitué à ce genre de pratique, nous vous conseillons aussi de privilégier les sols avec le moins d’obstacle et le moins de collines possibles afin de ne pas vite l’épuiser.

Choisissez le bon matériel : tout comme le canicross, la canirando se fait avec du matériel adapté. Commencez par avoir les vêtements adaptés au climat (chaud ou froid) et les chaussures adaptées au sol que vous allez parcourir.

Ensuite vous aurez besoin de ligne de trait qui vous reliera avec votre chien. Prévoyez une ligne de trait en élastique d’environ 2 mètres de long afin de laisser assez d’espace à votre animal de se déplacer à l’avant. L’élasticité de la ligne de trait permettra aussi d’amortir les chocs causés par la traction. Cette ligne de trait devra être reliée au chien par un harnais qu’il portera. Veillez à ce que ce harnais ne soit pas trop serré afin de ne pas comprimer ses voies respiratoires lors de la traction. Quant à vous, vous aurez besoin d’une ceinture à laquelle sera attachée la ligne de trait. Vous devez avoir une bonne ceinture qui pourra amortir les chocs de la traction. Si vous ressentez des douleurs après quelques jours, nous vous conseillons de remplacer la ceinture par un baudrier (équipement plus large et plus protecteur que la ceinture.)

Pour terminer, n’oubliez pas d’emporter avec vous une gourde pour le chien afin de pouvoir le désaltérer tout au long du parcours, surtout si vous prévoyez marcher sur une longue distance.

--Publicité--