Dysplasie chez le chien : symptômes et traitement

Dysplasie chien

La dysplasie est une maladie qui apparaît tout au long de la croissance du chien. Cet article vous donne les différentes informations relatives aux symptômes de la maladie et les moyens de traitement.

La dysplasie chez le chien : qu’est-ce que c’est ?

La dysplasie se voit au niveau des hanches, du coude ou de l’épaule du chien. On parle de dysplasie lorsque les os du chien n’arrivent pas à s’emboîter convenablement les uns dans les autres. Durant la vie du chien, il se peut que ce dernier subisse des traumatismes ou soit victimes d’accidents qui vont occasionner des fractures ou une déformation des os, surtout lorsque ces accidents arrivent quand la croissance de l’animal n’est pas encore terminée. Il se peut aussi que le chien soit génétiquement prédestiné à de telles malformations. Une fois que l’os du chien est déformé, il y a moins de chances que celui-ci retrouve sa forme, surtout si la malformation n’est pas vite détectée.

Au niveau de l’épaule du chien, la dysplasie peut arriver entre l’omoplate et la tête de l’humérus. Au niveau du coude, la malformation s’attaque généralement à l’humérus, le radius et l’ulna. Quant à la hanche, le problème peut surgir entre la tête du fémur et l’acetabulum du bassin.

En général, les chiens qui ont une croissance très rapide peuvent souffrir de malformation au niveau des os. C’est le cas du golden retriever, du berger allemand ou encore du bouvier bernois.

Une fois qu’un chien a une anomalie au niveau des os, les os ne pourront pas s’emboiter et, à force de se frotter, les cartilages s’abîment provoquant des douleurs atroces. Votre chien commencera alors à ressentir des douleurs au niveau des os atteints et cela peut très vite se transformer en arthrose.

Il est important de très vite reconnaître le début d’une dysplasie chez le chien afin de pouvoir soulager au plus vite l’animal en souffrance.

À quel signe peut-on détecter une dysplasie ?

Si votre chien est atteint de dysplasie, vous allez certainement très vite le remarquer à cause des effets physiques qui se feront voir dans son comportement.

Vous observerez très vite que votre chien se met à boiter de temps à autre, surtout lorsqu’il ressent la douleur. Il peut arriver qu’en marchant, il devienne raid brusquement ou se mette à boiter à cause de la douleur à l’endroit où les os ne se sont pas bien emboîtés.

Un chien dysplasique a aussi les membres concernés qui s’atrophient tandis que les autres membres continuent à se développer. Votre chien aura alors une taille et une forme déséquilibrées.

Un chien qui est dysplasique aura en général les comportements ci-dessous :

  • Le chien peut brusquement devenir raide dans les escaliers ou quand il se couche,
  • Sa démarche devient titubante avec un dandinement de son arrière-train,
  • Le chien se met à boiter le matin au lever,
  • Son allure devient anormale durant la marche ou durant la course. Votre chien refuse aussi les exercices physiques, surtout tout ce qui concerne les sauts ou les courses.

Pour mieux soulager votre animal, il est important que la maladie soit vite diagnostiquée.

Moyen de diagnostiquer la dysplasie chez le chien

Le moyen le plus utilisé pour détecter la maladie ou pour détecter les chiens qui sont prédestinés à en souffrir, est la radiographie.

Les radiographies se font quand le chien n’a pas encore terminé sa croissance (avant l’âge de 12 mois pour les chiens de petites races et 24 mois pour les chiens de grandes tailles).

Avec la radiographie, un spécialiste peut découvrir les os qui sont susceptibles de trop vite se développer par rapport aux autres et ceux qui s’atrophient à cause d’une quelconque dysplasie. Si votre chien est susceptible d’en souffrir, vous ne pourrez malheureusement pas l’inscrire au LOF pour une quelconque confirmation. En plus de cela, plus tôt la maladie est découverte plus vite des traitements préventifs pourront être prescrits à l‘animal.

Comment traiter les cas de dysplasie chez le chien ?

L’arthroscopie

L’arthroscopie est une technique chirurgicale inventée au Japon qui consiste à détecter une anomalie au niveau des structures articulaires en se servant d’un petit tube appelé endoscope. Cela signifie qu’une caméra et des pinces sont glissées dans l’articulation par des petits trous percés dans la peau. Votre chien ne sera donc pas déchiré totalement, mais le résultat sera le même qu’une chirurgie. Toutefois, l’arthroscopie ne peut pas se faire pour toutes les formes de dysplasie. Seul un chirurgien orthopédique vétérinaire peut vous confirmer si le cas de votre chien nécessite une telle intervention.

L’opération chirurgicale

Une intervention chirurgicale peut permettre de corriger une quelconque malformation de l’os. Durant ces interventions l’os peut être coupé et redirigé vers une autre direction par une prothèse. Si votre chien subit une telle intervention, il lui faudra beaucoup de mois de rééducation ou de physiothérapie afin de retrouver l’usage complet de ses membres atteints.

Les anti-inflammatoires

Pour calmer les douleurs articulaires, des anti-inflammatoires seront prescrits à votre animal. Toutefois, nous vous recommandons de ne pas donner d’anti-inflammatoire sans une consultation auprès d’un vétérinaire. Seul un vétérinaire pourra donner à l’animal les médicaments adaptés à sa race et à son âge.

Traitement préventif

Si la dysplasie n’a pas encore entrainé d’arthrose, il est convenable que le vétérinaire prescrive des médicaments pour prévenir au maximum l’arthrose.

Comment prendre soin d’un chien dysplasique ?

Pour vous aider à mieux vivre avec votre chien, voici quelques conseils pour l’aider à améliorer son quotidien :

  • Veillez sur l’alimentation de votre chien en réduisant au maximum la quantité de calories et de matières grasses. Ainsi, votre chien ne souffrira pas d’obésité, car l’obésité peut très vite aggraver la dysplasie et accélérer la présence d’arthrose chez le chien.
  • Pour garder votre animal en bonne forme, il est bien de lui faire faire de l’exercice régulier. Ainsi, les muscles de votre chien pourront bien se développer et retrouver petit à petit leur tonus. Avec l’exercice physique, le chien pourra aussi éviter le surpoids.
  • Les compléments alimentaires peuvent aussi aider le chien dysplasique à lutter contre l’arthrose. Il existe des compléments alimentaires qui contiennent des protecteurs de cartilages appelés “chondroprotecteurs”. Si votre chien fait partie des chiens qui sont génétiquement prédestinés à souffrir de dysplasie, il est conseillé de lui en donner dès son plus jeune âge afin que ses articulations soient protégées.
  • La natation peut aussi aider votre chien à développer sa musculature et à soulager ses douleurs, car une fois dans l’eau, le chien pèse moins sur ses articulations ce qui apaise les douleurs qu’il ressent.
  • La physiothérapie et l’ostéopathie peuvent aussi aider le chien à lutter contre les douleurs d’arthrose ou aux malformations des articulations.
--Publicité--