Comment reconnaitre et bien préparer la mise bas de sa chienne ?

mise bas chienne

Après avoir bien suivi toute la période de gestation de votre chienne, il est important que vous veilliez aussi sur le bon déroulement de la mise bas. Comment reconnaître le moment tant attendu et que faut-il préparer pour que tout se passe dans de meilleures conditions? Retrouvez toutes les informations dans cet article.

Est-ce si important de préparer la mise bas d’une chienne ?

Pour tout grand évènement, il faut se préparer, et la mise bas de votre chienne est aussi un évènement important dans sa vie et dans la vôtre.

Une bonne préparation vous permettra de mettre à disposition de l’animal tout ce dont il a besoin le jour j pour la naissance des petits.

Si vous vous préparez en amont, vous pourrez intervenir en cas de complication durant la mise bas de la chienne.

La préparation en amont vous permet aussi d’avoir à votre disposition le matériel, et l’alimentation qu’il faut pour bien suivre la croissance des chiots de la portée dès leur naissance.

Nous vous recommandons pour cela de connaître le nombre de la portée de votre animal afin de pouvoir vous préparer convenablement.

Comment préparer la mise bas d’une chienne de façon pratique ?

Si vous avez bien fait le suivi de la gestation de votre animal avec un vétérinaire, vous saurez approximativement la période dans laquelle la chienne devra accoucher.

Votre chien est un membre à part entière de la famille ! Alors avez-vous pensé à l’assurer ?

Un chien est un compagnon fidèle qui fait partie de la famille et qui partage avec elle, ses joies et ses peines. Comme chaque membre de votre famille, un chien mérite d’être assuré et avoir une protection à part entière face aux accidents et aux maladies. C’est le moment de penser à le souscrire à une assurance.

Recevez gratuitement une comparaison des assurances pour chien

Le premier conseil que nous vous donnons est de vermifuger votre animal environ deux semaines avant la date probable de mise bas. Ainsi, elle sera protégée contre les parasites et ne pourra donc pas contaminer ses petits. N’oubliez pas que les petits qui naissent auront une santé très fragile, et qu’une moindre infection dès les premiers jours peut être fatale pour eux. Toutefois, il ne faut surtout pas donner à la chienne n’importe quel médicament à ce stade de la gestation. Plutôt, référez-vous à un avis médical pour lui administrer le meilleur médicament avec la meilleure dose.

Prévoyez un endroit personnalisé et isolé

Le lieu de la mise bas doit être :

  • Peu éclairé et sécurisé
  • À l’écart de tous bruits externes (calme et reposant)
  • Protégé de tous courants d’air. Vous devez veiller à ce que les chiots ne prennent pas froid à la naissance. La température de la pièce doit être agréable (ni trop chaud, ni trop froid.)
  • Propre à chaque fois que la chienne y entre. Une fois que votre chienne sera habituée à aller dans sa caisse d’accouchement à la fin de la gestation, veillez à ce que celle-ci soit constamment propre, au cas où l’accouchement se fait au moment où vous ne vous attendez pas.

NB : pour que la chienne entre dans sa caisse le jour J, il faut qu’elle y soit habituée plusieurs jours avant. Pour cela, vous devez commencer à l’y installer environ deux semaines avant la date probable d’accouchement. Ainsi, elle comprendra qu’elle doit y rester pour plus de calme et de tranquillité.

Prévoyez du matériel à utiliser pour la mise bas et l’après-accouchement

  • Une caisse d’accouchement adaptée à la taille de votre chienne. La caisse doit être assez large pour que la chienne s’allonge complètement en plus d’avoir ses petits à côté d’elle.
  • Du papier journal, des alèses, des couvertures ou de vieux draps: tous ces éléments seront mis dans la caisse et devront être retirés après la mise bas. Ils permettront de fabriquer un petit nid douillet pour les chiots nouveaux nés.
  • Une lampe de chauffe pour maintenir une bonne température au sein de la pièce où se trouve la caisse.
  • La Bétadine pour désinfecter (ciseaux, fils de couture et autre matériel).
  • Un thermomètre (afin d’évaluer à chaque fois la température de la caisse).
  • Une paire de ciseaux pour couper le cordon (il peut arriver que la chienne ne le fasse pas elle-même).
  • Des fils de couture trempés dans la Bétadine (ils permettront de ligaturer le cordon s’il saigne)
  • Du gel désinfectant pour vous nettoyer régulièrement les mains tout au long de l’accouchement.
  • Un sac poubelle, pour jeter rapidement les alèses et le papier journal au fur et à mesure.
  • Une gamelle d’eau et de la viande à porter de votre chienne tout au long de la mise bas afin qu’elle reprenne des forces si l’accouchement est long.
  • Un appareil photo pour immortaliser ce moment en toute discrétion.
  • Des serviettes chaudes pour nettoyer les chiots après leur naissance.
  • Une balance alimentaire pour les peser dès leur sortie.

Comment reconnaitre que la chienne va bientôt mettre bas ?

Pour vous aider à vous tenir prêt, nous vous avons listé une suite de comportements qui arrivent lorsque la femelle est prête à mettre bas. Si vous remarquez l’un de ces comportements, cela signifie que les chiots naitront dans les 24 heures qui suivent :

  • Les mamelles de votre chienne gonflent, car elle se prépare à allaiter.
  • Sa vulve est dilatée et son ventre descend.
  • Votre chienne commence à aménager son panier pour recevoir ses petits.
  • Elle ne veut plus manger, ou mange en grandes quantités. Suivez simplement son rythme alimentaire.
  • Votre chienne se met à vomir et lèche son ventre et ses parties génitales.
  • Votre chienne peut se mettre à gémir ou à haleter.
  • Elle peut être prise de tremblements et de contractions.
  • Elle peut uriner plus fréquemment à cause des contractions.

Si vous voyez un liquide vaginal clair puis verdâtre s’écouler de votre chienne, cela signifie que le bouchon muqueux a été éjecté, et que c’est bientôt l’heure de voir les chiots!

Derniers conseils

  • Durant l’accouchement il est important que vous prêtiez attention à la chienne (sans trop l’approcher quand même. Assurez-vous simplement qu’elle ne marche pas sur l’un de ses petits.
  • Une fois que les premiers petits sortent, veillez à ce que la température de la pièce ne baisse pas.
  • Assurez-vous d’avoir du lait maternisé à base de colostrum avant l’accouchement afin de nourrir les chiots au biberon au cas où le lait maternel de la chienne n’est pas suffisant.