--Publicité--

Adopter un chiot : nos conseils pour bien le choisir

--Publicité--
Adopter chiot

Si vous avez fait votre choix et que vous vous êtes décidé à adopter un chiot, vous devez lire avec attention les informations qui sont dans cet article. Nous vous avons listé des informations importantes que vous devez prendre en considération afin de permettre à votre chien de s’adapter rapidement à son nouvel environnement.

Quels doivent être les critères de votre choix ?

Est-ce l’apparence physique du chien ?

Si vous choisissez le chiot à cause de la couleur de son pelage ou à cause de la forme de son visage, vous risquez d’être surpris lorsque ce dernier changera de couleur de pelage en grandissant. N’oubliez pas qu’un chiot est en pleine croissance et que son physique va changer tout au long de son développement. Ainsi, le physique ne devrait pas être l’élément principal qui vous pousserait à choisir un chiot; à moins que vous sachiez déjà le physique qu’il aura une fois devenu grand.

Est-ce son habileté physique ?

Certaines personnes choisissent aussi les chiens parce que ceux-ci aiment être câlinés et ne demandent pas beaucoup d’activité physique. Mais, si vous choisissez un chiot pour cette raison, vous risquez d’être étonné lorsque ce dernier commencera à réclamer plus de temps d’exercice physique en grandissant. Alors, nous vous recommandons de faire attention et de bien connaître l’histoire de la race de chiot que vous souhaitez adopter.

Est-ce le peu d’entretien que le chiot requiert ?

Il est très rare de trouver des chiots qui ne demandent que peu de soin. En général, les chiots ont besoin d’être cajolés, nourris, nettoyés, éduqués, promenés, ce qui n’est pas toujours le cas des chiens adultes qui ont déjà acquis certaines notions et qui sont parfois plus autonomes. Nous vous conseillons de veiller à avoir assez de temps afin d’être sûr de bien prendre soin de votre nouveau Toutou.

Quels sacrifices devez-vous faire pour le chiot ?

Lorsque vous décidez d’adopter un chiot, attendez-vous à faire des sacrifices, tant sur le plan physique que sur le plan financier.

Vous devez adapter votre emploi du temps : afin d’accorder au chiot tout le temps dont il a besoin pour s’épanouir au quotidien, il faudra que vous ajustiez votre emploi du temps et que vous libériez un peu plus d’heures à accorder à Toutou. Si vous avez un travail qui consomme toutes vos heures durant la journée, nous vous conseillons de réfléchir à des options avant de vous engager dans l’adoption d’un chiot.

Votre budget familial doit aussi être adapté : un chiot en pleine croissance a besoin de beaucoup de soins qui sont parfois couteux. Sachez que vous aurez à dépenser de l’argent pour ses vaccinations, pour le vermifuger, pour le traiter en cas de maladie. Son alimentation est aussi couteuse, car vous aurez à choisir une alimentation premium qui contient tous les nutriments nécessaires au développement de son organisme. Il se peut aussi que vous ne soyez pas toujours disponible pour vous occuper des soins du chien. Une enveloppe financière devra alors être mise à part pour les soins de toilettage, la tonte ou encore pour les dog-sitter.

Votre caractère doit s’adapter au rythme de votre chien : un chiot a tout à apprendre, et vous allez devoir faire preuve de patience, d’endurance, de persévérance et surtout de douceur. Il faudra parfois sacrifier plusieurs minutes et plusieurs heures pour apprendre au nouveau chien des nouvelles habitudes et aptitudes. Mais tous ces sacrifices sont très vite oubliés lorsque le chien arrive à exécuter les tours que vous lui avez appris.

Les races canines les mieux indiquées pour une première adoption

Nous vous recommandons d’adopter des chiots provenant de race dont la taille est petite ou moyenne. Il est aussi important de vous renseigner sur le caractère du chiot que vous allez adopter et de choisir un chiot dont la race est reconnue pour être calme et facile à éduquer.

Parmi ces races on peut citer :

  • Le Carlin, le Cavalier King Charles Spaniel,
  • Le Golden Retriever, le Labrador Retriever,
  • Le Colley, le Berger des Shetlands ou encore le Greyhound.

Une fois que vous avez accueilli Toutou chez vous à la maison, vous ferez face à la première nuit, un moment qui est assez stressant pour certains propriétaires.

Comment aider le chiot à passer ses premières nuits ?

Il est normal que le chiot soit troublé une fois arrivé chez vous. En effet, après avoir quitté la chaleur maternelle, il peut être difficile pour lui de retrouver du confort dans un lieu inconnu. Pour cela, voici des conseils qui l’aideront à s’adapter à son nouvel espace, surtout la nuit :

  • Vous pouvez dans un premier temps mettre son panier dans votre chambre pour les premières nuits,
  • Ensuite, éloignez son panier petit à petit de votre lit, chaque jour un peu plus, jusqu’à le mettre totalement à l’extérieur de votre chambre,
  • Vous pouvez aussi récupérer une couverture du lieu où il est né, une couverture qui aura l’odeur de la mère ou des frères. Le fait de reconnaitre une odeur l’aidera à se calmer,
  • Éviter de placer son panier en hauteur, mais plutôt dans un espace calme,
  • Éviter aussi de le prendre dans vos bras si vous l’entendez pleurer en pleine nuit. Si vous le faites, le chiot comprendra qu’il peut vous faire intervenir par ses pleurs. Faites l’effort de dormir,
  • Enfin, n’oubliez pas d’avertir vos voisins que vous accueillez un nouveau chiot. Ainsi, en cas de pleurs en pleine nuit, ils ne seront pas surpris.

Hormis le fait d’aider le chien à bien dormir, il y a aussi certaines habitudes que vous devez lui apprendre le plus vite possible.

Les premières habitudes et aptitudes à lui apprendre dès son arrivée chez vous

Les ordres de base : Les ordres tels que « assis », « couché », « stop, au pied » sont des ordres de bases que le chien doit apprendre au plus vite afin de faciliter vos interactions au quotidien.

Des limites cohérentes : Les interdits que vous lui donnerez doivent être cohérents. Apprenez-lui à ne pas :

  • Demander le repas lorsque vous êtes à table,
  • S’asseoir sur le canapé,
  • Courir ou sauter sur les invités
  • Aboyer dès qu’une personne franchie la porte.

La propreté à la maison et à l’extérieur : Apprenez-lui à faire ses besoins à l’extérieur de la maison, à l’endroit indiqué.

--Publicité--